PREMIER RECUEIL - Disciples Amoureux Missionnaires
115 . A Mère Cecilia
Ma bonne et révérende Mère,
Me voici avec vous après un si long silence. La chère Cecilia me suggère la pensée de vous envoyer mes vœux mais quel vœu pourrais-je vous faire ? Et voilà que le saint Vouloir Divin me devance et me dit : « Ma Volonté ne finit jamais, J’ai toujours à donner. Aussi, comme vœu, envoie-lui mon Amour toujours jaillissant, ma sainteté toujours nouvelle, ma vertu toujours opérante. Je ne me fatigue jamais de donner mais Je veux aussi recevoir le petit amour des créatures, leur vouloir dans le Mien, pour pouvoir les disposer à recevoir dans leur vouloir les prodiges que sait faire ma Divine Volonté ».
Voici mon petit souhait : que votre vouloir se mette à la merci de la Volonté Divine. Ainsi vous sentirez en vous, comme si c’était à vous, la sainteté, l’amour et les œuvres du Fiat suprême. Votre vie ne sera plus de la terre mais du Ciel. Vos actes ne seront pas autre chose que des conquêtes divines, dans lesquelles vous formerez autant de Jésus que d’actes faits.  Ainsi, vous deviendrez porteuse de Jésus à tous.
Ma bonne Mère, je crois que vous apprécierez mon petit vœu, d’autant plus qu’il vient d’un cœur de fille désireux de voir sa mère portée pour ainsi dire dans les bras de la Divine Volonté dans le but d’en faire la sainte qu’ Elle veut.(…)

 

  1. A sœur Mercedes
        Ma bonne et révérende Mère,
        Merci pour toutes vos attentions. En faisant avancer la connaissance du Vouloir Divin, vous pourrez repousser ses limites dans votre âme, limites sans fin ; ainsi vous rendrez heureux notre Bien suprême. Ma Mère,  l’unique bonheur de Jésus, c’est que l’âme vive dans son Vouloir parce qu’Il peut lui donner ce qu’Il veut et peut faire d’elle un des plus grands porteurs de sainteté. Il la reconnaît comme sa fille et lui donne pour habitation sa Volonté Divine, la fait participante de tous ses biens et dans chacun de ses actes forme sa Vie Divine ; ainsi il y a autant de Jésus (formés)  que d’actes que nous faisons. Quel bonheur de pouvoir dire : « Si je vis dans le Vouloir Divin, je formerai la Génération divine dans mes actes qui aimeront Jésus avec son amour même ; mais pas seulement, ils L’aimeront aussi dans tous les cœurs , même dans les Saints et dans la Reine du Ciel ». Nous serons les porteurs de l’amour de tous à notre Créateur.
          Mère très chère, Noël approche et je vous adresse mes vœux à l’avance en vous souhaitant la Génération divine dans vos actes, unique but pour lequel nous avons été créés. (Dieu) nous donne la place d’honneur dans sa Volonté pour nous donner de Lui ressembler et pouvoir dire : « Ma fille me ressemble en tout »… L’Enfant Céleste s’enferme dans votre cœur pour former Lui-même cette Génération toute divine et céleste.
          (…) Je vous laisse dans le Vouloir Divin comme refuge, aide et défense. Très affectueusement vôtre,
                                                              La petite fille de la Divine Volonté
    Corato, 11-11-1942
    117.
    Ma bonne fille dans le Vouloir Divin,
    Merci de vos attentions. Que le Ciel vous récompense et vous donne tant de grâces que vous viviez dans la mer du Vouloir Divin ! En vivant en Lui, nous pouvons dire que nous sommes chez nous, nous avons la place d’honneur, nous vivons avec Jésus. Ses peines sont les nôtres et les nôtres sont les siennes et font ce que font ses peines : elles courent en aide à tous. Nous aimons Dieu pour tous… Les Saints eux-mêmes (au Ciel) envient nos petits actes faits dans le Vouloir Divin parce que, ces actes appartenant à des gens en voyage (sur terre), possèdent l’acte conquérant. C’est pourquoi les Saints se renferment en quelque sorte dans notre acte pour recevoir des joies nouvelles, un bonheur plus grand. Volonté Divine, comme tu es admirable et incompréhensible pour notre petite capacité!
    Je me recommande à vos prières, en vous laissant dans le Vouloir Divin pour devenir sainte. J’aimerais que vous ne vous occupiez de rien d’autre que de vivre de Volonté Divine. Détachez-vous de tout et faites en sorte que tout, absolument tout ce que vous faites, soit disposé selon le Vouloir Divin. Comme il est beau de pouvoir dire : « Jésus est patron, qu’Il fasse ce qu’Il veut, patron de tout, même de ma respiration, de mon battement de cœur, de tout mon être ! »
    Je vous salue de tout cœur, très affectueusement vôtre,
    La petite fille de la Divine Volonté