PREMIER RECUEIL - Disciples Amoureux Missionnaires

09. A une religieuse ( ?)

(…) Ne pas vouloir obéir signifie ne pas vouloir faire la Volonté de Dieu ! Et cela te semble peu de chose ? Sans aucun doute, c’est le péché des péchés. Les Saints eux-mêmes, les Anges, La Cour Céleste diraient : Qui est cette folle, cette fille qui veut faire l’acte contre la Volonté de Dieu, qui veut apporter le désordre ? Parce que vouloir désobéir c’est s’opposer à la Volonté de Dieu, lui dire que « moi, je ne veux pas te reconnaître » ; Tandis qu’en obéissant, si cette vertu se fait pour contenter le Père, c’est une bonne chose, mais si on le fait parce que l’on reconnait en lui l’autorité, la Volonté de Dieu, c’est la chose la plus précieuse. Cela est la Volonté de Dieu et cela suffit ; Il vaut mieux être en enfer avec la Volonté de Dieu (qui d’ailleurs se changerait en Paradis, parce qu’en voulant faire sa Volonté c’est le signe que nous L’aimons), plutôt que d’être au Paradis avec notre volonté, qui de même se changerait en enfer.

S’il s’agit de redire le passé, non, parce que ce qui est passé, est passé en Dieu et ce serait usurper ses droits, ses choses personnelles. S’il y a eu du mal, le Seigneur peut avec calme nous le faire connaître. En ce qui concerne le futur, il ne faut pas s’en préoccuper, parce qu’il ne nous appartient pas, mais appartient à Dieu. Nous, nous devons obéir et nous rendre saints, non pour notre propre intérêt, mais pour la gloire de Dieu. Donc, bannir tout doute, parce que le doute, la crainte, l’agitation ne viennent pas de Dieu, mais du démon, et penser plutôt à aimer et faire la Volonté de Dieu, parce que le Seigneur s’attriste davantage de nos doutes que du péché que nous commettons.

Ma fille, n’as-tu jamais connu de reproche de la part de Notre Seigneur Jésus-Christ ? Si tu l’avais connu, tu l’aurais vu Lui, qui est toute bonté, avec quelle amertume il fait des reproches, il faudrait l’expérimenter. Donc jure ou fais la promesse solennelle de je jamais plus penser aux doutes, pour ne pas désobéir et par conséquent pour ne pas déplaire à Jésus Christ.

Crois-tu qu’être destinée à écrire a été une chose qui est arrivée ainsi par hasard ? Non, mais cela a été une chose établie par Dieu de toute éternité, parce qu’Il avait ses raisons. Donc, apprécie et profite de tant de dilection…