PREMIER RECUEIL - Disciples Amoureux Missionnaires

14. A une religieuse supérieure

J.M.J.A.- Fiat !!!

In Voluntate Dei ! D.G.

Très Révérende Mère,

Merci pour saints voeux et vos chers souvenirs. Je ne sais comment vous remercier ; Le bon Jésus vous remercie pour moi et de tout cœur à mon tour je vous présente mes meilleurs vœux ; mais voulez-vous savoir quel est mon vœux ? Que le Fiat Divin vous prenne votre volonté et qu’Il vous donne la sienne, de façon à former en vous sa vie, son règne, son Ciel dans votre âme. Oh, comme vous serez heureuse ! Vivre non plus de volonté humaine, mais de Volonté Divine. Elle vous donnera une paix permanente, qui est si nécessaire pour former la lumière du jour dans votre âme. Les troubles, les craintes, les petites méfiances sont la nuit de l’âme, qui fait voir les choses contraires à ce qu’elles sont. La nuit nous cache la chaleur du Soleil Divin et peut-être nous cache Jésus lui-même. La paix au contraire est le sourire de l’âme , c’est le printemps qui fait fleurir le petit terrain de notre âme, et nous enlève le voile des troubles et nous dévoile Celui qui nous aime tant. Mais si vous voulez la paix vous devez vivre de la Volonté Divine. Elle seule nous donnera la vraie paix et qui renferme la Patrie Céleste dans notre cœur.

Donc, je vous prie de former à partir de votre Communauté le petit règne du Fiat Voluntas tua, sur la terre comme au ciel. Si vous faites cela, vous aurez une communauté florissante, la volonté de l’une sera celle de toutes, vous aurez une force unique, vous formerez le petit Ciel sur la terre. Donc, je vous prie, puisque vous avez voulu que je vous parle, que toutes fassent la Divine Volonté ; Mettez le Fiat avant et après chacun de vos actes, et tout ce que vous voulez, laissez le entier dans le Vouloir Divin, ne vous en préoccupez pas et Lui prendra l’engagement de faire toutes vos choses.

J’envoie un salut du Fiat Divin à ma cousine et je la prie de se faire sainte et de ne jamais sortir de la mer infinie du D. Vouloir ; Dites lui de prier pour moi comme je l’assure de le faire pour elle.

Je me recommande très fort à vos prières et en vous laissant traverser la mer interminable du Fiat je me dis

Votre servante très dévouée

Luisa Piccarreta

Corato, 16-4-1929