LES TÉMOINS DES DERNIERS TEMPS ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de lundi 10 mai 2021: Jn 15, 26-16,4a

« Ma fille, vois comme est beau le soleil de ma Volonté ! Quelle puissance, quelle merveille ! Dès qu’une âme veut se fusionner en ma Volonté pour embrasser toutes les créatures, ma Volonté se transforme en un soleil qui blesse cette âme et la transforme en un autre soleil. Puis, en accomplissant ses actes dans ce soleil, l’âme forme des rayons qui viennent blesser le soleil de la suprême Volonté. Couvrant toutes les créatures de ses rayons, l’âme aime et glorifie le Créateur et fait réparation au nom de toutes les créatures ; et elle ne fait pas cela avec l’amour et la gloire humaine, mais avec l’amour et la gloire de la Divine Volonté, étant donné que le soleil de ma Volonté a opéré en elle. Vois-tu ce que signifie agir dans ma Volonté ? Transformant la volonté humaine en un soleil, ma Volonté agit en ce soleil comme en son propre centre. »
Ensuite, mon doux Jésus prit tous les livres que j’ai écrits sur la Divine Volonté, les réunit et les pressa sur son Cœur. Puis, avec une tendresse inexprimable, il dit : « Je bénis ces écrits de tout mon cœur ;je bénis chaque mot, je bénis les effets et les valeurs qu’ils contiennent ; ces écrits font partie de moi. » Il appela ensuite les anges qui, s’inclinant profondément, se mirent à prier. Et comme deux prêtres qui devaient prendre connaissance de ces écrits se trouvaient là, Jésus dit aux anges de toucher leur front pour que le Saint-Esprit leur soit communiqué et qu’il infuse sa lumière en eux, afin qu’ils puissent bien comprendre les vérités et les bienfaits que renferment ces écrits. Les anges obéirent puis, nous bénissant tous, Jésus disparut.
Vol 17, 17 septembre 1924
Ma fille, as-tu tout écrit au sujet de la mission de ma Volonté ? » Je répondis : «Oui, oui, j’ai tout écrit.» Il reprit : « Et si je te disais que tu n’as pas tout écrit, que tu as plutôt laissé de côté la chose la plus essentielle ? Ajoute donc :
« La mission de ma Volonté reflétera la très Sainte Trinité sur la terre. De même qu’au Ciel il y a le Père, le Fils et le Saint-Esprit, inséparables et distincts, et formant la totale béatitude du Ciel, il y aura sur la terre trois personnes qui, de par leurs missions respectives, seront inséparables et distinctes : la Vierge qui, par sa maternité, imite la paternité du Père céleste et possède son pouvoir pour accomplir sa mission de Mère du Verbe éternel et de Corédemptrice ; mon Humanité qui, pour sa mission de Rédempteur, comporte la Divinité et le Verbe, lequel, sans jamais être séparé du Père et du Saint-Esprit, manifeste ma sagesse céleste et possède le lien qui me rend inséparable de ma Maman ; et toi pour la mission de ma Volonté, toi en qui le Saint-Esprit fera déborder son amour, te manifestant les secrets de ma Volonté, ses prodiges et les biens qu’elle contient pour rendre heureuses les créatures intéressées à connaître ma Volonté, à l’aimer et à la laisser régner en elles, lui offrant leur âme afin qu’elle y habite et puisse former sa vie en elles. Tout cela accompagné du lien d’inséparabilité entre toi, la Mère et le Verbe éternel.
« Ces trois missions sont distinctes et inséparables. Les deux premières, à travers des souffrances inouïes, ont suscité la grâce et la lumière pour mettre en route la troisième et se fusionner avec elle. Et cela, sans qu’aucun ne quitte sa mission propre, chacun y trouvant le repos puisque ma Volonté est céleste repos. Ces missions ne seront pas répétées, parce que l’exubérance de grâces, de lumière et de connaissances qu’elles contiennent est telle que toutes les générations humaines pourront être remplies par elles. Les générations humaines ne seront jamais capables d’utiliser les biens dont ces missions disposent.
Vol 17, 4 mai 1925