6ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE, année A - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 5, 17-37)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi. Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’. Ce qui est en plus vient du Mauvais. »

Commentaire du père Jean-jacques:

 

 

  « Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir ».
Le Christ vient apporter la liberté aux hommes par le don de son Esprit. Son Enseignement est comme « un souffle nouveau » de sainteté. Il est la Parole vivante et agissante dans nos vies. « Il dépend de ton choix de rester fidèle » (1ière lecture). Il éclaire nos intelligences pour que notre vie soit illuminée par sa présence divine. Ce n’est plus la loi qui paralyse mais son Esprit qui, comme un baume guérissant, façonne nos actes quotidiens.
« Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume de Dieu ».
Le Ciel commence quand j’ouvre mon cœur au Seigneur. Il devient la vérité de ma vie. Enfin s’accomplit : « ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme, et ce que Dieu a préparé pour ceux dont il est aimé ». (2ième lecture). Ce n’est pas la sagesse du monde mais l’œuvre du Christ en nous, qui transforme et divinise chaque instant. C’est déjà le royaume de Dieu invisible qui s’accomplit dans l’aujourd’hui de nos vies.
« Que votre parole soit « oui », si c’est « oui », « non », si c’est « non ». Ce qui est en plus vient du mauvais ».
Nous ne pouvons pas lui rendre un seul cheveu de notre tête, mais Seulement écouter sa Parole et se laisser entraîner dans le fleuve continu de l’amour qui guide nos pas. L’obéissance confiante à sa volonté devient notre priorité.
« Oui » Seigneur, que ta volonté soit faite dans ma vie comme au Ciel, maintenant et toujours ».  
 
                                                      Père Jean-Jacques Duten