Boutique - Luisa Piccarreta - Le Livre du Ciel - Tome 2 - Disciples Amoureux Missionnaires

12,00

Dans ce deuxième volume de l’ouvrage «Dialogues avec le ciel», luisa Piccarreta nous donne les écrits qu’elle a réalisés du 28 Février 1899 au 30 octobre 1899. elle écrit :

«sur l’ordre de mon confesseur, en ce 28e jour du mois de février de l’an 1899, je commence à écrire ce qui, jour après jour, se passe entre Notre-seigneur et moi. en vérité, je ressens une très grande répugnance à le faire. l’effort que cela me demande est si grand que seul le seigneur peut savoir à quel point mon âme est torturée. Ô sainte obéissance, ton lien est si puissant que toi seule peux me persuader d’aller de l’avant et, outrepassant les montagnes presque infranchissables de mes répugnances, tu me lies à la volonté de Dieu et du confesseur…

Quand le confesseur m’a demandé de lui expliquer comment je percevais Dieu, je lui ai répondu qu’il m’était impossible de répondre à sa question. le soir venu, mon doux Jésus m’est apparu et m’a presque fait des reproches à cause de mon refus, puis il a fait passer en moi deux rayons très lumineux. Par le premier, j’ai compris intellectuellement que la foi est Dieu et que Dieu est la foi. c’est ainsi que j’ai pu essayer de dire quelque chose sur la foi. Maintenant, à la suite du deuxième rayon, je vais tenter d’expliquer comment je perçois Dieu. Quand je suis hors de mon corps et me trouve dans les hauteurs des cieux, j’ai l’impression de voir Dieu comme à l’intérieur d’une lumière. Dieu semble être lui-même cette lumière. Dans cette lumière se trouvent la beauté, la force, la sagesse, l’immensité, la hauteur et la profondeur infinies. Dieu est présent même dans l’air que nous respirons ; ainsi, nous le respirons et nous pouvons faire de lui notre propre vie. ce sont d’immenses trésors que le seigneur nous livre ici pour que nous fassions chaque jour des progrès dans sa connaissance mais plus encore dans l’accomplissement de la Divine volonté.

Que chacun s’efforce de vivre cette parole du Notre Père : «Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel». c’est là sans aucun doute que réside le secret du vrai bonheur et de la plus grande sainteté.

Editions Résiac