Mardi 29 juin 2021 - Disciples Amoureux Missionnaires

Solennité de Saint Pierre et Saint Paul

De l’évangile de Matthieu 16, 13-19
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise.. Mt 16,18
j’ai tout confié aux Apôtres afin qu’ils puissent être les annonceurs du Royaume de Rédemption

 

Le livre du Ciel Tome 20, 6 novembre 1926

 

Ma fille, courage, laisse-moi te manifester ce qui est nécessaire concernant le Royaume de ma Volonté afin que rien ne manque pour le former dans la famille humaine. Alors, lorsque tout sera terminé, je t’amènerai rapidement dans notre Patrie. Crois-tu que tu verras le plein triomphe du Royaume du Fiat éternel avant de venir au ciel ?
C’est du ciel que tu vas voir son plein triomphe. Il en sera pour toi comme pour moi avec le Royaume de Rédemption. J’ai fait tout ce qu’il fallait ; j’ai établi la fondation, j’ai donné les lois et les conseils nécessaires ; j’ai institué les Sacrements, j’ai laissé les Évangiles comme norme de leur vie, j’ai enduré des souffrances inouïes jusqu’à la mort ; mais lorsque j’étais sur terre, je n’ai vu que très peu ou presque rien des fruits et de l’accomplissement de la Rédemption. Après avoir tout fait, et n’ayant plus rien d’autre à faire, j’ai tout confié aux Apôtres afin qu’ils puissent être les annonceurs du Royaume de Rédemption et que les fruits des œuvres que j’ai accomplies pour le Royaume de Rédemption puissent venir.
La même chose se passera pour le Royaume du Fiat suprême. Nous le ferons ensemble, ma fille. Tes souffrances, tes longs sacrifices, tes incessantes prières pour que mon Royaume puisse venir bientôt, et mes manifestations concernant ce Royaume – j’unirai tout cela avec moi pour en faire les
fondations. Et lorsque tout sera terminé, je confierai mon Royaume à mes ministres afin que, tels des seconds apôtres du Royaume de ma Volonté, ils puissent en être les annonciateurs. Crois-tu que la venue du Père di Francia, qui témoigne tant d’intérêt et qui a pris à cœur la publication de ce qui concerne ma Volonté, soit arrivée par hasard ? Non, non – je l’ai moi-même organisée. C’est un acte providentiel de la suprême Volonté qui le veut comme premier apôtre et programmateur du divin Fiat.
Et comme il se trouve être le fondateur d’un ordre, il est plus facile pour lui de contacter les évêques, les prêtres et les gens, et également dans son propre institut, afin de proclamer le Royaume de ma Volonté. C’est pourquoi je l’aide tellement et que je lui donne une lumière spéciale, parce que pour comprendre ma Volonté, il faut de grandes grâces – pas de petites lumières, mais un soleil pour comprendre une Volonté divine, sainte et éternelle, de même qu’une grande disposition de la part de celui à qui est confié cette charge. C’est moi également qui ai organisé la venue quotidienne du prêtre afin de pouvoir trouver rapidement les premiers apôtres du Fiat de mon Royaume, et qu’ils puissent proclamer ce qui concerne ma Volonté éternelle. Par conséquent, laisse-moi terminer afin que, lorsque j’aurai fini, je puisse tout confier aux nouveaux apôtres de ma Volonté ; et tu pourras venir au ciel, et voir de là-haut les fruits du Royaume tant attendu du Fiat éternel.

Vol 20, 6 novembre 1926


Correspondances dans « L’évangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta :

340>  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif 343.4 – « Mais les gens, vous qui les approchez si familièrement plus que Moi, et sans la crainte que je peux leur inspirer, que disent-ils que je suis ? Et comment définissent-ils le Fils de l’homme ? »

« Certains disent que tu es Jésus, c’est-à-dire le Christ, et ce sont les meilleurs. D’autres t’appellent Prophète, d’autres seulement Rabbi, et d’autres, tu le sais, te disent fou et possédé. »

« Quelques-uns pourtant se servent pour Toi du nom que tu te donnes et ils t’appellent : « Fils de l’homme »

« Et certains aussi disent que cela ne peut-être, parce que le Fils de l’homme c’est une chose bien différente. Et cela n’est pas toujours négation car, au fond, ils admettent que tu es plus que Fils de l’homme : tu es le Fils de Dieu. D’autres, au contraire, disent que tu n’es même pas le Fils de l’homme, mais un pauvre homme que Satan agite ou que bouleverse la folie. Tu vois que les opinions sont nombreuses et toutes différentes » dit Barthélemy.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif « Mais pour les gens, qu’est-ce donc que le Fils de l’homme ? »

« C’est un homme où sont toutes les vertus les plus belles de l’homme, un homme qui réunit en lui-même toutes les qualités requises d’intelligence, de sagesse, de grâce, dont nous pensons qu’elles étaient en Adam et certains, à ces qualités, ajoutent celle de ne pas mourir. Tu sais que déjà circule le bruit que Jean Baptiste n’est pas mort, mais seulement transporté ailleurs par les anges et qu’Hérode, pour ne pas se dire vaincu de Dieu, et plus encore Hérodiade, ont tué un serviteur et, après l’avoir décapité, ont présenté comme le cadavre du Baptiste le corps mutilé du serviteur. Les gens racontent tant de choses ! Ainsi plusieurs pensent que le Fils de l’homme est Jérémie ou bien Elie, ou l’un des Prophètes et même le Baptiste en personne, en qui étaient grâce et sagesse et qui se disait le Précurseur du Christ. Le Christ : l’Oint de Dieu. Le Fils de l’homme : un grand homme né de l’homme. Un grand nombre ne peut admettre, ou ne veut pas admettre, que Dieu ait pu envoyer son Fils sur la terre. Tu l’as dit hier : « Ne croiront que ceux qui sont convaincus de l’infinie bonté de Dieu ». Israël croit davantage dans la rigueur de Dieu que dans sa bonté… » dit encore Barthélemy.

« Oui. En effet ils se sentent si indignes qu’ils jugent impossible que Dieu soit assez bon pour envoyer son Verbe pour les sauver. Ce qui fait obstacle à leur croyance c’est la dégradation de leurs âmes » confirme le Zélote, et il ajoute : « Tu dis que tu es le Fils de Dieu et de l’homme.

341> En effet, en Toi, se trouve toute grâce et toute sagesse comme homme. Et je crois réellement que quelqu’un qui serait né d’Adam en état de grâce t’aurait ressemblé pour la beauté, l’intelligence et toute autre qualité. Et en Toi brille Dieu pour la puissance. Mais qui peut le croire de ceux qui se croient dieux et qui mesurent Dieu sur eux-mêmes, dans leur orgueil démesuré ? Eux, les cruels, les haineux, les rapaces, les impurs, ils ne peuvent certainement pas penser que Dieu ait poussé sa douceur jusqu’à se donner Lui-même pour les racheter, son amour pour les sauver, sa générosité pour se livrer à l’homme, sa pureté pour se sacrifier parmi nous. Ils ne le peuvent pas, eux qui sont si impitoyables et pointilleux pour rechercher et punir les fautes. »          

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif 343.5 – « Et vous, qui dites-vous que je suis ? Dites-le vraiment d’après votre jugement, sans tenir compte de mes paroles et de celles d’autrui. Si vous étiez obligés de me juger, qui diriez-vous que je suis ? »     

« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » s’écrie Pierre en s’agenouillant, les bras tendus en haut, vers Jésus qui le regarde avec un visage tout lumineux et qui se penche afin de le relever pour l’embrasser en disant :        

« Tu es bienheureux, ô Simon, fils de Jonas ! Car ce n’est pas la chair ni le sang qui te l’ont révélé, mais mon Père qui est dans les Cieux. Dès le premier jour que tu es venu vers Moi, tu t’es posé cette question, et parce que tu étais simple et honnête, tu as su comprendre et accepter la réponse qui te venait du Ciel. Tu n’avais pas vu les manifestations surnaturelles comme ton frère et Jean et Jacques. Tu ne connaissais pas ma sainteté de fils, d’ouvrier, de citoyen comme Jude et Jacques, mes frères. Tu n’as pas profité d’un miracle et tu ne m’as pas vu en accomplir, et je ne t’ai pas donné de signe de ma puissance comme je l’ai fait et comme l’ont vu Philippe, Nathanaël, Simon le Cananéen, Thomas, Judas. Tu n’as pas été subjugué par ma volonté comme Mathieu le publicain. Et pourtant tu t’es écrié : « Il est le Christ ! » Dès la première heure que tu m’as vu, tu as cru et jamais ta foi n’a été ébranlée.  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif C’est pour cela que je t’ai appelé Céphas, et pour cela c’est sur toi, Pierre, que j’édifierai mon Église et les puissances de l’Enfer ne prévaudront pas contre elle. C’est à toi que je donnerai les clefs du Royaume des Cieux.

342/343> Et tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les Cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les Cieux, ô homme fidèle et prudent dont j’ai pu éprouver le cœur. Et ici, dès cet instant, tu es le chef auquel il faut donner l’obéissance et le respect comme à un autre Moi-même. Et c’est tel que je le proclame devant vous tous. »