11ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE, année B - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mc 4, 26-34)

En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. » Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

« Il en est du règne de Dieu
 comme d’un homme qui jette en terre la semence ».
Lorsque on sait regarder la création et comment tout se transforme et se renouvelle, on ne peut que s’émerveiller. On devine alors, l’énergie divine qui soutient tout et donne croissance et vie. « Alors tous les arbres des champs sauront que je suis le Seigneur » (première lecture). Dieu est la source, et l’homme est le centre de cet univers vivant. Il est cette terre fertile qui devient le Règne de Dieu. Dieu lui a tout donné et rien ne lui manque. Il faudra simplement reconnaître qu’il n’a rien à faire de plus, car  « qu’il dorme ou qu’il veille, la semence germe et grandit ».
 C’est une force divine d’amour agissante que même notre péché ne peut enrayer.
« Elle est la plus petite de toutes les semences ».
Lorsque nous réussissons quelque chose nous nous en attribuons souvent les mérites. En fait, C’est Dieu, et seulement Dieu dans sa Providence toute puissante qui nous a obtenu cette réussite. De rien, Il fait de grandes choses. Et il va se plaire à créer ces plus belles œuvres à partir de modestes moyens. Et comme il nous en coute de croire, et de nous laisser toucher par cette sagesse de Dieu toujours prête à nous à solliciter.
La Volonté de Dieu n’est jamais en repos, comme son Amour veille sans cesse sur ses enfants.
 
Abandonnons-nous dans ses mains, et ne résistons plus à son pouvoir créateur qui vient transformer notre vie pour qu’elle devienne la sienne.
                  Père Jean-Jacques Duten