NOUS SOMMES TES AMIS JÉSUS ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de dimanche 9 mai 2021: Jean 5, 9-17

Ma fille, tu mets de l’amertume dans ma fête. En fait, lorsque Je manifeste une Vérité, Je le fais parce que Je veux fêter avec la créature; mais si elle n’a pas pleine confiance en Moi et commence à douter, la fête est interrompue et se trans- forme en amertume. J’agis comme celui qui a un ami intime : aimant beaucoup cet ami, il veut déverser dans le cœur de son ami tout ce que contient le sien; et en lui confiant ses secrets et ses joies cachées, il lui révèle tout ce qu’il possède. Mais l’ami qui l’écoute montre qu’il ne le croit pas, et il doute de ce que lui dit son ami. Il remplit son ami d’amertume et tourne son effusion en tristesse; alors, dans sa peine, il regrette presque ses confidences et, avec chagrin, il se retire. Par contre, s’il le croit, non seulement cet ami ne le remplit d’amertume, mais il participe à ses biens; c’est ensemble qu’ils célèbrent les joies que son ami possède et leur amitié est liée d’un double lien d’amour. Je suis comme cela –^et plus encore qu’un ami. J’aime tant celle que j’ai choisie comme ma petite secrétaire que je veux vider mon Cœur et lui confier mes Secrets, mes Joies, mes Chagrins cachés, mes Vérités surprenantes, pour fêter avec elle et lui communiquer autant de Vies Divines que Je lui manifeste de Vérités. Si Je vois qu’elle Me croit, Je Me réjouis et Je sors en fêtant les joies et le bonheur d’une Vie Divine qui possède l’Infinité de tous les Biens; et l’âme est comblée et fête avec Moi. Mais si Je la vois hésitante, je suis dans l’amertume, et elle reste privée de la Vie que je voulais lui confier. Tu répètes souvent ces scènes de méfiance envers Moi. Aussi, sois attentive, et ne transforme pas Mes joies en chagrins.
Je demeurais toute confuse et ne savais que répondre. Après quoi j’ai continué mes rondes dans la Divine Volonté et mon doux Jésus ajouta :
Ma fille, lorsque l’âme entre dans ma Volonté elle y branche son fil électrique qui peut aller partout où l’on veut former de la lumière. En fait, la lumière n’est pas formée là où se déroule le fil, mais à son extrémité en concentrant l’électricité de lumière en une ampoule lumineuse. Lorsque la volonté humaine entre dans la Mienne, les reflets du Soleil de mon Fiat la convertissent en lumière et elle forme sa petite lumière; et l’électricité de ma Volonté étend le fil de la volonté humaine et, plus qu’une ampoule électrique, forme sa petite lumière sur le point que l’âme voudrait atteindre devant Dieu. Et Dieu, voyant la petite lumière de la volonté humaine, l’investit, et avec l’électricité de sa Lumière Divine, Il la convertit en soleil et forme le plus bel ornement de son Trône Divin. Cela est si beau et si admirable à voir que l’âme de la terre, en entrant dans ma Divine Volonté, met en elle son fil électrique pour le Ciel. Et ce fil s’étend jusqu’à atteindre le centre de ma Volonté, qui est Dieu, pour former son ornement de lumière; et ces lumière se convertissent en soleil.
Vol 24, 6 juin 1928