Samedi 1 Mai 2021 - Disciples Amoureux Missionnaires
De l’évangile de Jean 14, 7-14
« Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Saint Jean (14,7)
« Le Père m’engendre continuellement et moi, son Fils, je me sens continuellement engendré en lui. »
Le Livre du Ciel Tome 31, 14 août 1932
« Bienheureuse fille, ma Volonté produit la lumière dans l’âme. La lumière à son tour engendre la connaissance. La lumière et la connaissance, dans leur mutuel échange d’amour, engendrent l’amour de Dieu. Ainsi, partout où règne ma suprême Volonté, la Très Sainte Trinité règne elle aussi en acte. Notre adorable Divinité est amenée de par sa nature même et de façon irrésistible à générer continuellement et sans interruption. Le premier acte générateur est accompli par nous. Le Père m’engendre continuellement et moi, son Fils, je me sens continuellement engendré en lui. Le Père céleste m’engendre et m’aime, je suis engendré et je l’aime, de l’un et de l’autre procède l’Amour. Cet acte générateur qui jamais ne cesse renferme toute notre merveilleuse connaissance, nos secrets, nos béatitudes, tous les temps, toutes nos dispositions, notre puissance et notre sagesse. Toute l’éternité est contenue dans un acte générateur qui forme l’unité de notre Être divin. Par conséquent, cet Amour réciproque que forme la Troisième Personne de notre Être suprême, inséparable de nous, ne se contente pas de cet acte générateur, mais veut générer en dehors de nous dans les âmes. Et voilà que cette tâche est confiée à notre Volonté qui animée par notre Amour descend dans les âmes et avec sa lumière forme notre divine génération. Mais cela ne peut être accompli qu’en celles qui vivent dans notre Vouloir ; il n’y a pas de place en dehors de notre Volonté où former notre vie divine. Notre parole ne trouverait pas les oreilles capables d’écouter, et faute de notre connaissance, l’Amour ne trouverait pas la substance avec laquelle engendrer. Notre Sainte Trinité est alors désordonnée dans la créature. Par conséquent, seule notre Volonté peut former notre divine génération. Aussi, sois attentive et écoute ce que veut te dire cette lumière afin de lui donner le champ d’action de son acte générateur. »

Correspondances dans « L’évangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta :

600.26 – Seigneur, montre-nous le Père, et nous serons semblables à elles, demande Philippe.

– Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ? Qui me voit, voit le Père. Comment peux-tu dire : “ Montre-nous le Père ” ? Tu n’arrives pas à croire que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit toutes mes œuvres. Vous ne croyez pas que je suis dans le Père et lui en moi ? Que dois-je dire pour vous faire croire ? Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à cause des œuvres.

Oui, vraiment, je vous l’affirme : celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père. Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, je le ferai. Mon nom est connu, pour ce qu’il est réellement, de moi seul, du Père qui m’a engendré et de l’Esprit qui procède de notre amour. Et par ce nom tout est possible. Qui pense à mon nom avec amour m’aime, et obtient.