L’HUMANITÉ DE JÉSUS C’EST LA PORTE - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de lundi 26 avril 2021: Jean 10, 1-10

Le Livre du Ciel Tome 13, 23 octobre 1921
« Sache que toute sainteté passe par la porte de mon Humanité. Il y a des saints qui demeurent à la porte de mon Humanité et d’autres qui avancent plus loin. Je t’ai envahie de ma Volonté et quand J’ai vu que tu étais bien disposée et que tu m’avais livré ta propre volonté. Alors la mer de ma Volonté s’écoulait en toi dans un débit toujours croissant. Chaque nouvel acte que tu accomplissais dans ma Volonté amenait en toi un nouvel accroissement. Je t’ai peu parlé de tout cela. Nos volontés se sont jointes et comprises sans que nous ayons à nous en parler. Rien qu’à nous voir, nous nous comprenions. Je me réjouissais en toi. J’ai ressenti les délices du Ciel en toi, lesquelles n’étaient nullement différentes de celles que vivent les saints. »
Les saints des temps passés on vu la porte comme Moïse a vu la terre promise. Mais ils ne sont pas passés par la porte. Les prophètes décrivent toujours des cieux nouveau et la terre nouvelle mais ils n’y entrent pas si le moment n’est pas venu. Ils montrent, parlent, racontent les merveilles à venir. C’est ce qu’on fait les saints avant Luisa. Ils ont montré et marché sur ce chemin resserré que l’Humanité du Christ les invitait à prendre. Ils imitaient la vie de Jésus telle qu’il l’a contemplé dans les Évangiles. Il suivaient Jésus pauvre, chaste et obéissant et lui ressemblaient. Jésus était pour eux la porte qui ouvrait le Ciel.
Jésus affirme bien qu’il est la Porte ! Mais nous ne comprenions pas sur quoi cette porte devait ouvrir. Il disait de verts pâturages, quelque chose de radicalement nouveau, oui, nous en étions persuadés ! Mais jamais nous n’avons pensé qu’un chemin qui serait le début du Ciel sur la terre, comme le disait Sa prière, allait s’ouvrir et que Jésus marcherait devant pour nous guider, comme un Bon Berger. Qu’il nous enseignerait ce chemin nouveau et comment y marcher pour le suivre et nous élever jusqu’à l’infini, dans la Vie même de Dieu.
Aujourd’hui nous le savons. Les saints on vu la porte, ils l’ont contemplé, décrite et manifesté en marchant sur les chemins de l’Evangile, ils ont été les témoins de Jésus mort et ressuscité. Maintenant Luisa la première va passer la Porte, entrer dans cette humanité, et aller dans les profondeurs de son Cœur, dans la mer immense de la Volonté trinitaire. Elle va la première copier et vivre cette vie intérieur de Jésus, elle va être la première à vivre dans cette Divine Volonté qui s’offre à nous aujourd’hui . Elle va découvrir un Jésus vivant ressuscité qui lui dévoile tout les mystères de son Cœur et de sa vie abondante . Un Jésus qui lui apprend à vivre, aimer, prier, souffrir, travailler et tout faire comme lui, comme Dieu fait. Un Jésus qui va marcher devant, qui va être notre berger, sur un chemin nouveau et nous faire tous entrer avec Luisa sur une terre nouvelle. Celle de la Volonté de Dieu, de son Règne, de la vie du Ciel sur la terre.
Oui, Jésus marche devant et maintenant nous reconnaissons sa voix, il nous parle, nous enseigne que ces bonne œuvres qui sont les siennes et que nous pouvons pratiquer comme lui avec lui et en lui. Il nous parle et nous l’écoutons, nous allons pas a pas en comprenant et en vivant de cette vie abondante qui comme une mer immense s’offre à nous de toute part. Le Royaume de la Divine Volonté est là au milieu des créatures, venez manger et boire gratuitement.