SUIS MOI ET ALLONS CHERCHER LES PÉCHEURS ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de samedi 20 Février 2021: Lc 5, 27-32

Je connais la raison d’être de Mes plans, ce qu’ils doivent faire et ce que Je fais de grand et de beau lorsque Je choisis une créature. Et les créatures, que savent-elles de cela? En conséquence, elles ont toujours quelque chose à dire sur mes Œuvres. Et cela ne m’a pas été épargné durant Ma brève existence sur terre alors que ma Très Sainte Humanité était parmi les créatures et que j’étais tout Amour pour elles. Si Je me rapprochais trop des pécheurs, ils trouvaient quelque chose à redire – qu’il ne convenait pas que Je les fréquente. Et Je les ai laissé dire. Et sans m’occuper d’eux, Je l’ai fait. Je suis allé vers plus de pécheurs encore. Je les aimais plus fort pour les attirer à m’aimer. Si je faisais des Miracles, ils y trouvaient à redire parce que j’étais le fils de Saint Joseph et que le Messie promis ne pouvait pas venir d’un artisan. Et ils élevaient des doutes sur ma Divine Personne au point de former des nuages autour du Soleil de mon Humanité. Et Je n’ai pas fait se lever le vent pour Me sortir de leurs nuages. Je réapparaissais dans une Lumière plus radieuse au milieu d’eux pour accomplir le dessein de Ma venue sur la terre, qui était la Rédemption.
Vol 28, 2 juin 1930
Je suis en toi. Je suis à toi. Je suis à ta disposition. Mes Plaies, mon Sang, toutes les Souffrances sont à toi. Tu peux faire avec Moi ce que tu veux. En véritable imitatrice et amante, sois magnanime et courageuse. Prends mon Sang pour le donner à qui tu veux, prends mes Plaies pour guérir celles des pécheurs, prends ma Vie pour donner la Vie de Grâce, de Sainteté et d’Amour de la Divine Volonté à toutes les âmes. Prends ma Mort pour que les âmes mortes dans le péché reviennent à la Vie. Je te donne toute liberté. Fais-le. Tu sais le faire, ma fille. Je Me suis donné à toi et cela suffit. Tu penseras à faire que tout Me revienne dans la gloire et à Me faire aimer. Ma Volonté donnera l’envol pour apporter mon Sang, mes Plaies, mes Baisers, ma Tendresse Paternelle à mes enfants et à tes frères. Par conséquent, ne sois pas surprise. C’est véritablement une Œuvre Divine que de répéter ces œuvres continuellement pour en faire don aux créatures.
Vol 34, 6 mai 1937