6ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. Année B - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mc 1, 40-45)

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

« Il le supplia et tombant à genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Rien ne peut arrêter ce lépreux, qui vient braver l’interdit en s’approchant du Christ. « Ils devaient crier : « impur » ! et se tenir à l’écart » (1ère lecture).
Si nous ne savons pas toujours comment prier, prenons modèle sur cet homme courageux. Humble, il se prosterne, montrant déjà sa reconnaissance à Celui qui « peut le purifier ». Puis il supplie, sans honte, comme quelqu’un qui n’a plus rien à perdre et peut tout espérer de cette rencontre divine. Son quotidien était de fuir le monde qui le méprisait et le rejetait comme un paria que le péché avait condamné.
Notre péché à nous, n’est pas toujours exposé à la connaissance des autres, mais nous pouvons toujours revenir à Dieu simplement, avec la même confiance et espérer retrouver la pureté du cœur que le Seigneur veut nous donner.
« Je le veux, sois purifié ».
Comment le Seigneur pourrait-il refuser sa prière ? Il est « saisi de compassion ». Notre Dieu peut donc se laisser toucher quand nous revenons à Lui avec un cœur sincère ? – Il le veut toujours, et c’est sa plus grande joie de pouvoir nous partager son Amour.
« Une fois parti, cet homme se mit à répandre la nouvelle (…) »
« Heureux l’homme dont la faute est enlevée, et le péché remis » dit le Psaume du jour. Est-ce que j’ai quelque chose, moi aussi, de merveilleux que je ne peux m’empêcher de dire à mes frères ?
« Voilà ce que Dieu a fait pour moi, il m’a guéri et m’a libéré de ma honte.   Alors, venez approchez vous de Lui, comme je l’ai fait.
 « Rien n’est impossible à Dieu ».
 Nous montrons le Christ aux hommes, nous leur indiquons le chemin, car il est est là, comme toujours, pour guérir, soulager et consoler ses frères.
C’est pour cela qu’Il est venu dans ce monde.
 Père Jean-Jacques Duten