MISE AU POINT: ON A PAS PERDU LA TÊTE ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de samedi 23 Janvier 2021: Mc 3, 20-21

Je me trouvais dans mon état habituel et le bon Jésus vint brièvement. Il me dit : «Ma fille, ma Volonté perfectionne l’amour, le modifie, l’astreint et le sanctifie. L’amour veut parfois s’échapper et tout dévorer, mais ma Volonté cherche à le maîtriser en lui disant : “Du calme, ne cours pas comme cela car tu pourrais te blesser ; en voulant tout dévorer, tu pourrais te leurrer.” L’amour est pur dans la mesure où il est conforme à ma Volonté ; les deux marchent de pair et se donnent sans cesse le baiser de paix.
«Parfois, à cause de son humeur ou parce que, après s’être échappé, il n’a pas réussi comme il le voulait, l’amour veut me critiquer ou s’asseoir paresseusement. Alors ma Volonté l’aiguillonne en lui disant : “Va de l’avant, les vrais amoureux ne sont pas paresseux, ils ne font pas du sur place.” L’amour n’est en sécurité que lorsqu’il est vécu dans ma Volonté. L’amour est attiré à gauche et à droite et porté aux excès ; ma Volonté le modère, le calme et le nourrit avec une nourriture solide et divine. Dans l’amour, il peut y avoir beaucoup d’imperfections, même face aux choses saintes ; dans ma Volonté, cela n’arrive jamais, tout y est parfait.
«Ma fille, cela arrive surtout chez les âmes amoureuses qui ont eu la grâce de mes visites, de mes baisers et de mes caresses ; ces âmes sont une proie de l’Amour quand je les prive de ma Présence. L’Amour s’empare d’elles et les rend haletantes, languissantes, délirantes, folles, inquiètes, impatientes. Si ce n’était de ma Volonté qui les nourrit, les calme et les fortifie, l’amour les tuerait. Bien que l’amour soit le premier-né de ma Volonté, il a toujours besoin d’être corrigé par ma Volonté et, moi, je l’aime autant que je m’aime moi-même.»
Vol 9, 12 mars 1910