LAISSE LUI TES MAINS, TES PIEDS, LÈVE TOI ET MARCHE ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de vendredi 15 Janvier 2021: Mc 2, 1-12

Ma fille, la volonté humaine paralyse la mienne dans l’âme, car, sans ma Volonté, la Vie Divine ne peut circuler dans l’âme, cette Vie qui plus que le sang maintient le mouvement, la vigueur, l’usage parfait de toutes les facultés mentales de façon à la faire grandir saine et sainte, à pouvoir voir en elle notre ressemblance; combien d’âmes paralysées par le manque de ma Volonté! Quel spectacle pitoyable que de voir presque toutes les générations humaines paralysées dans l’âme, et, par conséquent, irraisonnées, aveugles devant le bien, sourdes à la vérité, muettes pour l’enseigner, inertes devant les œuvres saintes, immobiles sur la voie du Ciel car, la volonté humaine, empêchant la circulation de ma Volonté, crée la paralysie générale dans l’âme des créatures. C’est pareil pour le corps, dont la majeure partie des maladies, celles des paralysies en particulier, sont dues à une mauvaise circulation sanguine; lorsque le sang circule bien, l’homme est vigoureux, solide, n’a aucun l’irrégularité de la circulation s’installe, les problèmes de faiblesses, la tuberculose, et si la circulation devient vraiment irrégulière, on reste paralysé car, le sang qui ne circule pas, ne coule pas assez vite dans les veines, provoque les grands maux de la nature humaine. Que ne feraient-elles pas les créatures si elles savaient qu’il existe un remède pour palier à cette irrégularité sanguine, où n’iraient-elles pas pour l’obtenir et éviter ainsi tout problème. Pourtant, il y a bien le remède de ma Volonté pour éviter le mal à l’âme, pour qu’elle ne soit pas paralysée devant le bien, pour grandir forte, vigoureuse dans la sainteté, mais qui le prend? Il est pourtant gratuit, elles n’ont même pas besoin d’aller loin pour l’avoir, Elle étant toujours prête à se donner et à devenir la vie régulière de la créature. Quelle douleur ma fille! »
Vol 19, 31 août 1926