1er DIMANCHE DE L’AVENT, année B - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mc 13, 33-37)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

 « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. »
Nous commençons ensemble ce chemin « d’attente et de présence » et l’Évangile nous dit : « tenez-vous prêts ». Comme lorsqu’on se prépare pour une rencontre importante. « Tu viens rencontrer celui qui pratique avec joie la justice, qui se souvient de toi en suivant tes chemins » (1ière lecture). Mais ce n’est pas n’importe quelle rencontre ! voilà que nous nous sommes habitués à ne plus rien espérer. L’attente est devenue ennuyeuse et nous pourrions crier comme Isaïe :
 « Pourquoi Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ? ».
 Quelque chose dans nos cœurs est en train de crier vers le Père ; nous ne sommes pas encore morts, alors, continuons de croire qu’Il vient bientôt comme Il l’a promis.
« Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ».
Nous ne savons pas grand-chose des temps qui viennent. La foi nous garde éveillés à le reconnaître tous les jours. Il ne cherche pas à se cacher, et chaque passage est « une visite » qui nous élève au-dessus de la brume des contingences de notre monde. C’est un appel constant du Ciel à vivre dès maintenant de la joie de sa présence. Le Ciel n’est pas loin de nous et nous pouvons vivre notre existence en recevant, chaque instant, comme une « Épiphanie », une rencontre amoureuse qui élève vers Lui.
 
Bon temps d’Avent dans la joie et la lumière du Christ vivant avec nous.
 
Père Jean-Jacques Duten