Dimanche 29 Novembre - Disciples Amoureux Missionnaires
« il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. »  Saint Marc (13, 33-37)
« il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. […] Pauvre homme, endormi au vrai bien, sourd à l’écoute de ma Volonté qui est sa révélatrice, sa noble histoire, son origine, sa grandeur et sa beauté merveilleuse. »
Le Livre du Ciel Tome 24, 3 juin 1928
« Ma Volonté est le livre de la Création, par conséquent, son règne au sein des créatures est nécessaire pour savoir comment le lire et être capable de le lire. La volonté humaine garde le pauvre homme comme en un sommeil ; il dort, et ce sommeil l’empêche de sentir et de voir toutes les caresses et les finesses amoureuses que lui donne son Père céleste, ainsi que les surprises qu’il veut lui faire connaître. Son sommeil l’empêche de recevoir les joies et les bonheurs que son Créateur veut lui donner, et de comprendre le sublime état de sa création. Pauvre homme, endormi au vrai bien, sourd à l’écoute de ma Volonté qui est sa révélatrice, sa noble histoire, son origine, sa grandeur et sa beauté merveilleuse. Et s’il se réveille, il écoute soit le péché, soit ses passions, ou des choses qui n’ont pas une origine éternelle. Il agit comme cet enfant endormi qui, s’il se réveille, crie, fait du tapage et tourmente le pauvre père qui a presque du regret d’avoir un enfant si nerveux. C’est pourquoi ma Divine Volonté révèle un si grand nombre de ses connaissances – pour sortir l’homme de son long sommeil afin que, se réveillant dans mon Fiat, il perde le sommeil de la volonté humaine, qu’il puisse acquérir de nouveau ce qu’il a perdu, et sentir les baisers, l’amour, les étreintes amoureuses au sein de son Créateur. Ainsi, chaque connaissance concernant ma Volonté est un appel, une voix que j’émets, c’est un cri que j’envoie pour faire sortir l’homme du sommeil de la volonté humaine. »