IL NE RESTERA RIEN... - Disciples Amoureux Missionnaires

Messe de mardi 24 Novembre 2020: Lc 21, 5-11

IL NE RESTERA RIEN

Ma fille, tout m’est utile pour construire, même les gravats et les petites pierres. Cela vaut aussi pour toi : tout ton corps est un ensemble de gravats; mais vivifiés par le Fluide vital du Fiat Éternel, tous deviennent précieux et d’une incalculable valeur, de sorte que Je peux construire les villes les plus fortes et les plus imprenables à partir de ces précieux gravats. Tu dois savoir que lorsque l’homme s’est retiré de la Divine Volonté en faisant la sienne, ce fut comme un grand tremblement de terre qui frappe une ville. Le puissant tremblement ouvre des abîmes dans la terre qui en certains endroits engouffre des maisons et en d’autres les démolies complètement. La puissance du tremblement ouvre les coffres les plus sûrs, et déverse les dia- mants, les pièces, les choses précieuses de telle sorte que les voleurs peuvent entrer et prendre ce qu’ils veulent. La pauvre ville en est réduite à un tas de pierres, de ruines, de gravats et de décombres. Si un roi veut reconstruire cette ville, il utilise ces tas de pierres, de décombres et de gravats; et comme il fait toutes choses nouvelles, il forme un style moderne en lui donnant une beauté et un art somptueux que nulle autre ville ne peut égaler. Et il fait de cette ville la capitale de son Royaume.

Ma fille, la volonté humaine a été pour l’homme plus qu’un tremblement de terre, et ce tremblement dure encore tantôt plus fort, tantôt un peu moindre, de sorte qu’il fait sortir de lui les choses les plus précieuses que Dieu avait placées dans le tréfonds de l’homme. Ainsi, ce tremblement de terre de sa propre volonté sème la pagaille. La clef du Fiat Suprême qui gardait et conservait tout en sécurité n’existe plus pour eux. Par conséquent, comme ils n’ont plus de portes ni de clés, mais des murs en ruines, les voleurs de leurs passions se livrent au pillage et les hommes restent exposés à tous les maux; et souvent, on peut à peine reconnaître dans les décombres les villes que leur Créateur avait construites. Or, comme Je veux reconstruire le Royaume de ma Volonté parmi les créatures, Je veux faire usage de vos ruines et de vos décombres; et en les revêtant du Fluide vital de ma Volonté Créatrice, Je formerai la capitale du Royaume du Fiat Suprême. C’est en cela que tu m’es utile. N’es-tu pas heureuse?

Vol 20, 23 janvier 1927