VEUX TU VRAIMENT LE LAISSER ENTRER ET RÉGNER ? - Disciples Amoureux Missionnaires

Messe de vendredi 20 Novembre 2020: Lc 19, 45-48

Je continuais de m’unir aux actes que Jésus avait accomplis dans la Rédemption, et mon toujours aimable Jésus me dit : Ma fille, vois comment tous les actes que j’ai faits en sauvant l’homme, et même les Miracles que j’ai accomplis durant ma Vie publique, n’avaient d’autre but que de ramener le Royaume du Fiat Suprême parmi les créatures; et ce faisant, Je demandais au Père Céleste de le faire connaître et de le restaurer dans les générations humaines. Si Je rendais la vue aux aveugles, Mon acte premier était de chasser l’obscurité de la volonté humaine, cause première de la cécité de l’âme et du corps, afin que la Lumière de ma Volonté puisse illuminer les âmes de tous les aveugles pour qu’ils puissent voir ma Volonté et l’aimer, et que leur corps puisse également ne pas perdre la vue. Si je rendais l’ouïe aux sourds, Je demandais premièrement au Père qu’ils puissent acquérir l’ouïe pour entendre les Voix, les Connaissances, les Prodiges de ma Divine Volonté et qu’Elle puisse entrer dans leur cœur pour les dominer, et qu’il n’y ait plus de sourds dans le monde – dans l’âme ou dans le corps. Dans les morts que j’ai ressuscités, Je demandais que l’âme puisse renaître dans ma Volonté Éternelle – même ceux qui étaient putréfiés et rendus comme des cadavres par la volonté humaine. Et quand j’ai pris des cordes pour chasser les profanateurs du temple, c’est la volonté humaine que Je chassais pour que ma Volonté puisse entrer, régner et dominer, et qu’ils puissent être véritablement riches dans leur âme et plus jamais sujets à la pauvreté naturelle. Et même lorsque, triomphant, j’entrais à Jérusalem parmi le triomphe des foules, entouré d’honneur et de gloire, c’était le triomphe de ma Volonté que j’établissais dans le peuple.
Il n’y a pas un seul acte accompli sur terre dans lequel Je ne plaçais ma Volonté comme Acte premier à être établi à nouveau parmi les créatures, parce que c’est à cela que Je tenais le plus. Sinon, si en tout ce que j’ai fait et souffert Je n’avais pas le Royaume du Fiat Suprême comme Acte premier à être restauré parmi les créatures – Ma venue sur la terre aurait amené aux générations la moitié d’un bien – non pas un bien complet, et la Gloire de mon Père Céleste n’aurait pas été complètement réintégrée par Moi. En fait, comme ma Volonté est à l’origine de chaque bien et la seule raison de la Création et de la Rédemption, Elle est par conséquent l’accomplissement ultime de toutes mes Œuvres. Sans Elle, nos plus belles Œuvres restent dans un cadre et inachevé, parce que ma Volonté seule est la couronne de nos Œuvres et le sceau que notre Œuvre est accomplie. Par conséquent, pour l’honneur et la gloire de l’Œuvre même de Rédemption, Elle devait avoir, comme Acte premier, le dessein du Royaume de ma Volonté.
Vol 20, 26 octobre 1926