7ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE, année A - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 5, 38-48)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

                        

 

« Aimez vos ennemis afin d’être vraiment les fils
de votre Père qui est aux Cieux »
Si Dieu nous a créé « à sa ressemblance », c’est qu’Il veut nous faire partager « la sainteté » de toutes ses œuvres. Ainsi notre vie chrétienne consistera à retrouver notre « dignité de fils du Père ». Et le chemin, n’est pas celui « de la sagesse d’ici-bas » (2ième lecture). C’est en puisant dans la sagesse de l’amour du Père que nous serons comme le Christ sur la terre, lumière des hommes.
« En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Ne croyons pas entendre un programme réservé à quelques spécialistes, capables de grands exploits. Dieu qui donne à tous, sans exception, est Celui qui fait « lever son soleil sur les méchants et sur les bons ».
                  « Vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait ».
Ce n’est rien d’autre que d’écouter dans son cœur le Christ qui nous parle et nous enseigne. Nous serons alors : « des bâtisseurs pour collaborer avec Lui à édifier la civilisation de l’amour » (St Jean Paul II, Rome 2002).
Maintenant nous savons avec St Paul, que « l’Esprit de Dieu habite en nous ». Nous lui appartenons, car nous sommes de la même famille. Notre vie est un dépassement dans la joie, l’amour et la patience, quels que soit les défis.
 
Seigneur, je veux choisir la vraie liberté de t’appartenir en vivant l’Évangile que tu es venu porter aux hommes ».
                Père Jean-Jacques Duten