RENONCER À LA "PETITE PIERRE DE SA VOLONTÉ", OU "PERDRE SA VIE" - Disciples Amoureux Missionnaires
Homélie de vendredi 21 Février 2020: Mc 8, 34-9,1

 

LIVRE DU CIEL, 22 Février, 1921
« Ma fille, pour entrer dans ma Volonté il n’y a pas de chemins, ni de portes, ni de clefs , car mon Vouloir se trouve partout, il courre sous les pieds, à droite, à gauche et au-dessus de la tête, de toute part ; pour entrer la créature ne doit pas faire autre chose que d’enlever la petite pierre de sa volonté, car même si elle est dans mon Vouloir , elle ne peu prendre part ni peut profiter de ses effets, elle devient comme un étrangère dans mon Vouloir, car la petite pierre de sa volonté empêche mon Vouloir de courir en elle, comme les eaux [de la mer] sont empêchées par les pierres sur les plages de se répandre partout. Mais si l’âme enlève la pierre de sa volonté, à ce moment même elle commence à courir en Moi et Moi en elle, et elle trouve tous mes biens à sa disposition, force, lumière, aide, tout ce qu’elle veut. Car ici il n’y a pas de chemins, pas de portes, pas de clefs, il suffit de vouloir et tout est fait. Mon Vouloir se charge de tout et lui donne tout ce qui lui manque, et il l’a fait atteindre les extrémités interminables de la Volonté. C’est tout le contraire avec les autres vertus , combien d’efforts sont nécessaires, combien de combats, combien de longs chemins, et alors qu’il lui semble que la vertu lui sourit, [survient] une passion un peu violente, une tentation, une rencontre inattendue, et cela la jette de nouveau en arrière et elle doit recommencer le chemin. »