3ème DIMANCHE DE L’AVENT, année A ; « Gaudete » - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 11, 2-11)

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux, lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! » Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète. C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

 

              Ce Dimanche nous rappelle que l’attente confiante est toujours récompensée. L’épreuve et le doute viennent parfois accompagner notre route. C’est là que le Christ nous attend pour illuminer nos cœurs de sa joie et se faire connaître de tous les hommes.

 

La patience :
« Es-tu celui qui doit venir » ?
Comme c’est difficile de changer d’opinion et reconnaître le plan de Dieu dans l’histoire de nos vies ! « Prenez patience…, ne gémissez pas » (2ième lecture) – nous résistons à lâcher prise en nous durcissant, alors que Jésus attend humblement notre confiance : recevons-Le dans nos cœurs.
La joie :
« Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! »
La joie naît sur la route de la vie quand vient la connaissance de Celui qui nous aime. « Avec des cris de fête et couronnés de l’éternelle joie » (1ière lecture). Chaque jour, illuminés par la foi, nous sommes transportés dans le cœur du Père qui déverse sur nous la joie de son Esprit. « L’Évangile apporte toujours la joie, c’est le don du Christ Ressuscité ».
(Pape François)
Le témoignage :

« Voici que j’envoie mon messager en avant de toi »
Portés par le témoignage de Jean-Baptiste, nous sommes « les messagers » du Christ Sauveur. « Préparer les chemins du Seigneur », c’est orienter notre vie, et agir pour laisser toute la place à Dieu. Que l’Esprit-Saint inspire nos décisions et nous rende fort pour partager les peines, et être des consolateurs, porteurs d’espérance et de paix.
  Père Jean-Jacques Duten