6ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE, année C - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc 6, 17.20-26)

En ce temps-là, Jésus descendit de la montagne avec les Douze et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples, et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Et Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes. Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation ! Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez ! Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

  « Heureux vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous »
Le Christ a voulu centrer sa prédication sur cette promesse folle : « heureux êtes-vous ». Qu’est-ce-que le bonheur dans une vie ? Après tant de peines, de déceptions et de souffrances, nous y croyons encore. En nous, l’attraction du Christ est plus forte que la tentation du désespoir et de la mort.
 Avoir reconnu ses propres limites pour s’en remettre complètement à Dieu seul, c’est appartenir à cette « race des pauvres » qui sont bienheureux parce qu’ils se sont attachés à la seule richesse qui compte : « la Parole de vie du Seigneur ».
 « Heureux l’homme qui met sa foi dans le Seigneur » dit le prophète Jérémie (1° lecture). Voilà le « royaume de Dieu » sur la terre et le bonheur sur ceux qui ont mis leur foi en Dieu.
« Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent… ».
Que de déceptions dans nos amitiés humaines !
Quand tu te sais aimé par Dieu et que tu a goûté à la tendresse de son amour, tu n’as plus besoin de chercher l’approbation des autres ; tu es libre.  Bienheureux «  les aimants Dieu », les chercheurs de Dieu et les passionnés du Christ et de sa Parole . Ils ont trouvé la joie du royaume au milieu des mirages de ce monde.
« Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ».
Celui qui a ouvert son cœur au Christ est bienheureux. Son bonheur dépasse celui de tous, car il déborde de la joie « du Christ ressuscité. Il vit déjà de l’héritage du Ciel sur la terre, mais dans la lumière de la Foi. Dieu n’a jamais voulu nous abandonner ; Il nous donne son amour qui est inépuisable et plus grand que tout. « Heureux celui qui se plaît dans loi du Seigneur » dit le psaume 1. Si nous le cherchons, nous trouverons sa présence et nous serons plus forts pour faire venir le royaume de Dieu sur la terre.
  Père Jean-Jacques Duten