Jésus enseigne comment prier - Disciples Amoureux Missionnaires
« Jésus enseigne comment prier en ayant surtout sur les lèvres le « Tu », parce que la prière chrétienne est un dialogue » (Pape François, catéchèse)
Il n’existe pas le mot : « je » dans le nôtre Père. C’est le point central de la catéchèse du Pape François mercredi dernier. Le « je » correspond à ce besoin omniprésent de s’imposer et de marquer son territoire comme une appartenance. Il rend le dialogue conflictuel. Pas d’écoute possible et encore moins d’empathie. Seul Dieu Est. Comme Présence d’amour créateur sur le monde. « Il n’y a pas de place pour l’individualisme dans le dialogue avec Dieu » commente le Pape François. Ma prière personnelle devient la prière de tous les hommes ; elle embrasse toute l’humanité créée par Dieu. Elle participe à l’attente anxieuse de la création à « la révélation des fils et des filles de Dieu » (Romains 8, 19).
On ne dit pas : « donne-moi mon pain de ce jour », mais notre pain quotidien ; ou encore : « pardonne nos offenses » parce que nous sommes en communion avec tous les hommes nos frères et Dieu fait « lever son soleil sur les bons et les méchants » (Mat 5,45). Il faut passer du « je » au « nous » pour entrer dans la Divine Volonté de Dieu qui embrasse tout. L’amour incréé du Père vient effacer toutes nos différences pour nous unir dans un seul souffle qui est celui de Dieu.
Nous prions avec tous et pour tous comme nous allons aussi vers ceux qui ne nous aiment pas parce que Dieu, Lui les aime. Que Le Seigneur ouvre nos cœurs aux appels des hommes et avec le Christ nous serons des rédempteurs.