3ème DIMANCHE DE L'AVENT année C - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile  (Luc 3, 12-18)

En ce temps-là, les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! » Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. » Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ. Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

 

« Que devons-nous faire »

« Le peuple était dans l’attente », et tous les hommes se demandent inquiets quels changements dans leur vie ? « Il vient et il est plus fort que moi » dit Jean, annonçant déjà la toute-puissance du Règne du Messie. Mais alors que nous sommes remplis de beaucoup de soucis et de doutes, comment cherchons- nous à accueillir la visite de notre Seigneur ?

Il tient à la main la pelle à vanner (…), quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Nous allons à Dieu tels que nous sommes, avec toute « la paille » encombrante de nos attachements et de nos passions. Dieu nous veut purs et saints pour nous faire partager son royaume et sa gloire.

« Il vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu ».

Nous avons peur d’être plongés dans cet océan divin, et tout perdre pour n’avoir plus que le Christ à aimer. Mais c’est sur « ce chemin » qu’il nous conduit.

Il veut te donner infiniment plus que ce que tu attends. « Il t’aime trop »! – Vivre avec lui pour qu’Il soit en nous (1°lecture) , voilà la joie  et l’allégresse de  ton Dieu.

« Et la bonne nouvelle était annoncée à tout le peuple ».

C’est notre destin et le but de notre attachement unique au Christ. L’aimer et dire, comme il est bon et généreux Celui qui a pris la dernière place.

  Père Jean-Jacques Duten