2ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE, année C - Disciples Amoureux Missionnaires

  Is 62, 1-5 ; Ps 95 ; Co 12, 4-11 

Évangile (Jn 2, 1-11)

En ce temps-là, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Commentaire du père Jean-Jacques :

                 

 « On manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin ».
La Parole nous entraine à Cana de Galilée où se célèbre un mariage.
Jésus est là pour nous rappeler l’éternelle alliance d’amour entre Dieu et l’homme.
Comment peut-on manquer de vin pendant la fête ?
Le Christ vient apporter la bonne nouvelle. Il est la joie qui remplit les cœurs comme le bon vin pour le banquet. Il vient restaurer cette alliance perdue et nous redonne l’héritage divin. Il s’invite à nos rencontres et vient nous surprendre dans nos besoins.
« Faites ce qu’il vous dira ».
Il faut entendre cet appel et y répondre sans réfléchir. C’est le début de notre mission. La parole semée commence à porter ses fruits dans nos cœurs. Nous ne sommes pas toujours disposés à faire ce qu’il veut, mais Jésus ne veut rien faire sans nous. Il nous fait partager ce banquet et nous fait devenir acteur avec Lui.
Soyons à l’écoute, car cette année, nous irons puiser ensemble pour partager davantage ce vin nouveau de la bonne nouvelle.
 
   Père Jean-Jacques Duten