LA NOUVELLE ÉVANGÉLISATION - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de dimanche 11 juillet: Mc 6, 7-13

le Pape Jean Paul II faisait remarquer comment, à travers leur fondateur, le Bienheureux Annibale Maria Di Francia (aujourd’hui vénéré sous le nom de St Annibale ou St Hannibal) …
Dieu Lui-même avait prévu de provoquer cette “nouvelle et divine” sainteté avec laquelle l’Esprit Saint désire enrichir les Chrétiens à l’aube du troisième millénaire, dans le dessein de “faire du Christ le coeur du monde.”
1. Nouvelle ardeur qui vient d’un désir de sainteté !
La sainteté-sanctification doit aussi être le fondement de notre mission d’évangélisation. […] Le premier lien est que notre sainteté est une condition établie par Dieu lui-même pour rendre notre évangélisation plus féconde. […] Le second lien est que la force surnaturelle de tout notre travail d’évangélisation vient du don de l’Esprit, c’est-à-dire du dynamisme de notre sanctification. […] Un troisième lien ressort maintenant, et c’est le plus profond. La sainteté en elle-même devient évangélisation. La sainteté-évangélisation devient annonce de Jésus-Christ et, en fait, le don même du Christ » [8]appelez cela un renouveau mystique mais ce n’est pas cela.
« la sainteté de la vie dans ma Volonté doit être connue. Cette sainteté n’a ni chemin, ni clé, ni chambre. Elle pénètre tout. Elle est comme l’air que l’on respire, un air que tous peuvent et devraient respirer.
Il suffit qu’une âme la désire et qu’elle mette de côté sa volonté humaine au profit de la Volonté Divine, pour que cette dernière se laisse aspirer par cette âme, lui donnant vie, lui accordant tous les bénéfices de la vie dans ma Volonté. Mais si cette sainteté n’est pas connue, comment les âmes peuvent-elles désirer une façon de vivre si sainte ? Vivre dans ma Volonté est la plus grande gloire que les créatures puissent m’offrir.
« Les autres types de sainteté sont assez connus à travers l’Église, et quiconque le veut peut les vivre. Voilà pourquoi je ne me sens pas pressé de les faire connaître davantage. Par ailleurs, la sainteté de la vie dans ma Volonté, ses effets, ses mérites, ce dernier coup de pinceau que ma main créatrice veut donner aux créatures pour les transformer en mon image, ne sont pas encore connus. C’est la raison de l’urgence que je ressens de faire connaître tout ce que je t’ai dit. Si tu ne te pliais pas à cela, tu restreindrais ma Volonté, tu me refoulerais dans les flammes qui me dévorent, tu retarderais le moment où je dois recevoir la gloire complète qui m’est due par toute la Création. »
Livre 14, 16 juillet 1922.