15ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. Année B - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mc 6,7-13)

En ce temps-là, Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. » Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ. Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. » Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir. Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient.

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

« Alors il commença à les envoyer en mission deux par deux ».
 
Nous savons bien que la vie chrétienne est par essence missionnaire, et qu’elle peut s’exprimer de multiples manières. Nous pourrions dire comme le prophète : « Le Seigneur m’a saisi (…), et c’est Lui qui m’a dit : va, tu seras prophète ». (Première lecture). Et même si le Christ nous envoie, nous ne savons toujours pas comment nous y prendre. Par pudeur ou par crainte, nous nous retenons, et quand la voix est libre, c’est timidement que la parole est libérée. Comment pourrons-nous encore cacher ce trésor alors que Jésus ne cesse de nous appeler à le suivre.
 « Il leur prescrivit de ne rien prendre sur la route ».
« Quelqu’un qui aime passionnément ne peut pas s’empêcher d’en parler et s’il préfère le cacher, tout en lui rayonne de cette bonne nouvelle.
 Dieu a voulu « faire déborder ce trésor de grâce pour nous » (2e lecture). Ce qu’il a fait pour nous, il nous rend capables de le faire pour les autres.
En nous rendant possesseurs de ces dons divins, Il sait que la Parole sera féconde et qu’elle se multipliera en consolations et en guérisons pour tous. C’est un merveilleux échange qui se passe entre Lui et nous.
 Avoir foi, lui donner notre confiance et notre volonté, alors plus rien ne résiste à son Amour sans limite qui vient comme un torrent inonder notre pauvre humanité. 
      
         Père Jean-Jacques Duten