JE VEUX QUE TOUS SOIENT PROPHÈTES ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de jeudi 24 juin 2021: Luc 1, 57-66.80

LES PROPHÈTES

 

Vol 25, 13 janvier 1929
Lorsqu’un bienfait qui doit être reçu est universel, il faut la force d’un peuple pour le demander; par contre, lorsqu’il est individuel ou local, un seul peut suffire pour l’obtenir. Par conséquent, avant de venir sur terre et d’être conçu dans la Souveraine Reine du Ciel, je peux dire que j’ai été conçu dans l’esprit des prophètes, et j’ai confirmé et donné de la valeur à cette sorte de conception en eux par mes manifestations à propos du temps et de la manière dont Je devais venir sur terre pour racheter l’humanité. Et les prophètes, fidèles exé- cuteurs de mes manifestations, servaient de hérauts en mani- festant aux peuples, par leurs paroles, ce que j’avais manifesté concernant Ma venue sur terre; et en Me concevant dans les paroles, ils ont fait courir de bouche en bouche la nouvelle que le Verbe voulait venir sur terre. Ainsi, j’ai été conçu non seulement dans la parole des prophètes, mais aussi dans la parole du peuple de sorte que tous en parlaient, priaient et attendaient avec ardeur le futur Rédempteur. Et lorsque la nouvelle de Ma venue sur terre fut diffusée parmi les peuples,
c’est presque un peuple tout entier qui, avec les prophètes à sa tête, pria et attendit dans les larmes et la pénitence et alors seulement, étant comme conçu dans leurs volontés, j’ai permis à la Reine de prendre vie, elle en qui Je devais être conçu en réalité afin de faire Mon entrée dans un peuple qui avait langui après Moi et Me désirait depuis quarante siècles. Quel crime les prophètes n’auraient-ils pas commis s’ils avaient caché et gardé pour eux mes manifestations sur Ma venue. Ils auraient empêché ma conception dans l’esprit, les prières, les paroles et les œuvres du peuple –^condition nécessaire pour que Dieu puisse concéder un bien universel, Ma venue sur la terre.
Or, ma fille, le Royaume de la Rédemption et le Royaume de mon Divin Fiat se tiennent la main, et comme ce dernier est également un bien universel et que, s’ils Le veulent, tous peuvent y entrer, il est nécessaire que beaucoup connaissent la nouvelle et que ce Royaume soit conçu dans l’esprit, les pa- roles, les œuvres et les cœurs d’un grand nombre afin que, par des prières, des désirs et une sainte vie ils puissent se disposer à recevoir le Royaume de ma Divine Volonté parmi eux. Si la nouvelle n’est pas divulguée, mes manifestations n’agiront pas comme des hérauts, et les Connaissances sur mon Divin Fiat ne pourront pas courir de bouche en bouche, formant sa conception dans l’esprit, les prières, les soupirs et les désirs des créatures. Ma Divine Volonté ne fera pas son entrée triom- phante en venant régner sur la terre. Combien il est nécessaire que les Connaissances sur mon Fiat soit connues; non seule- ment cela, mais que l’on fasse connaître que ma Divine Vo- lonté veut déjà venir parmi les créatures pour régner sur terre comme elle règne au Ciel. Et c’est aux prêtres, tels de nouveaux prophètes, que revient la tâche, par la parole, les écrits et les œuvres, de servir de hérauts pour faire connaître ce qui concerne mon Divin Fiat; et leur crime ne serait pas moindre que celui des prophètes qui auraient caché ma Rédemption, si ces prêtres ne s’employaient pas autant qu’ils le peuvent à ce qui concerne ma Divine Volonté. Ils seraient cause de ce qu’un Bien si grand ne soit ni connu ni reçu par les créatures; et étouffer le Royaume de ma Divine Volonté, laisser en sus- pens un Bien si grand qu’il n’en existe pas de pareil n’est-ce peut-être pas un crime? Par conséquent, Je te recommande : pour ta part, n’omets rien, et prie pour ceux qui doivent s’employer à faire connaître un bien si grand.
Vol 23, 13 novembre 1927
chez les prophètes, ma Divine Volonté a révélé ce qui concernait le Rédempteur qui doit venir, et ils sont devenus prophètes; et ainsi de suite pour tous ceux qui se sont distingués par des prodiges ou des vertus inhabituelles. Bonjour