Lundi 14 juin 2021 - Disciples Amoureux Missionnaires
De l’évangile de Matthieu 5, 38-42
Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre.…Mt 5,39
Oh ! combien diffère la manière de faire des âmes ! Si elles souffrent ou si elles œuvrent, leur attention ne porte ni sur le fruit qu’elles peuvent obtenir, ni sur la réalisation de la Volonté divine.
Le livre du Ciel Tome 6, 20 mai 1905
Ce matin, je pensais à Jésus béni tout disloqué sur la Croix. Je disais : « Ah ! Seigneur, comme tu as été torturé et comme ton âme a été affligée ! » À ce moment, Jésus vint comme une ombre et me dit : « Ma fille, je ne m’occupais pas de mes souffrances, mais du but de mes souffrances ; et comme je voyais la Volonté de mon Père accomplie par mes souffrances, je trouvais en elles mon plus doux repos. En fait, accomplir la Volonté de Dieu comporte ce bien : pendant qu’on souffre, on trouve le plus beau repos. Mais si on se
réjouit et que cette réjouissance n’est pas voulue par Dieu, dans cette réjouissance même on trouve le plus cruel tourment. « Plus je m’approchais du terme de mes souffrances – tout en désirant ardemment accomplir la Volonté de mon Père –, plus je me sentais soulagé et mon repos se faisait plus beau. Oh ! combien diffère la manière de faire des âmes ! Si elles souffrent ou si elles œuvrent, leur attention ne porte ni sur le fruit qu’elles peuvent obtenir, ni sur la réalisation de la Volonté divine. Elles se concentrent entièrement sur ce qu’elles font en ne voyant pas les bienfaits qu’elles peuvent obtenir ni le doux repos qu’apporte la Volonté de Dieu. Elles vivent ennuyées et tourmentées, et elles fuient le plus possible les souffrances et les œuvres dans le but de
trouver le repos, mais elles n’en sont que plus tourmentées. »