LE RÔLE DU SAINT ESPRIT - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de Dimanche de Pentecôte: Jn 15, 26-27; 16, 12-15

Je veux terminer en écrivant ce que Jésus m’a dit à la suite de ce qui précède : « Ma fille, tu dois ajouter une autre chose sur la fusion dans ma Volonté. Il s’agit de se fusionner dans l’ordre de la grâce dans tout ce qu’a fait et fera le Sanctificateur (le Saint-Esprit) pour ceux qui doivent être sanctifiés. Nous, les trois Personnes divines, nous sommes toujours unies dans notre action. La Création est attribuée au Père, la Rédemption au Fils, et la réalisation du “ que ta Volonté soit faite ” au Saint-Esprit. C’est de lui dont il s’agit quand tu viens devant la suprême Majesté et dis : “ Je viens vous retourner votre amour pour tout ce que le Sanctificateur accomplit envers ceux qu’il sanctifie ; je me place dans l’ordre de la grâce afin de pouvoir vous offrir la gloire et le retour d’amour que vous auriez reçus si tous étaient devenus saints et faire réparation pour toute opposition ou manque de correspondance à la grâce. ”
« Et, dans la mesure où tu en es capable, tu cherches dans notre Volonté les actes de l’Esprit sanctificateur pour faire tiens sa peine, ses gémissements secrets et ses soupirs angoissés dans le tréfonds des cœurs parce qu’il y est si mal accueilli. Et comme son œuvre fondamentale est de placer notre Volonté dans l’âme en tant que l’acte complet de la sanctification, alors, en se voyant rejeté, il gémit dans des lamentations inexprimables. Et toi, dans ta simplicité enfantine, tu lui dis : “ Esprit sanctificateur, hâte-toi, je t’en prie, fais connaître à tous ta Volonté afin que, la connaissant, ils puissent l’aimer et accueillir en eux ton acte fondamental, celui de leur complète sanctification, qui est ta très sainte Volonté.
Vol 17, 17 mai 1925
« Ma fille, vois comme est beau le soleil de ma Volonté ! Quelle puissance, quelle merveille ! Dès qu’une âme veut se fusionner en ma Volonté pour embrasser toutes les créatures, ma Volonté se transforme en un soleil qui blesse cette âme et la transforme en un autre soleil. Puis, en accomplissant ses actes dans ce soleil, l’âme forme des rayons qui viennent blesser le soleil de la suprême Volonté. Couvrant toutes les créatures de ses rayons, l’âme aime et glorifie le Créateur et fait réparation au nom de toutes les créatures ; et elle ne fait pas cela avec l’amour et la gloire humaine, mais avec l’amour et la gloire de la Divine Volonté, étant donné que le soleil de ma Volonté a opéré en elle. Vois-tu ce que signifie agir dans ma Volonté ? Transformant la volonté humaine en un soleil, ma Volonté agit en ce soleil comme en son propre centre.»
Ensuite, mon doux Jésus prit tous les livres que j’ai écrits sur la Divine Volonté, les réunit et les pressa sur son Cœur. Puis, avec une tendresse inexprimable, il dit : « Je bénis ces écrits de tout mon cœur ; je bénis chaque mot, je bénis les effets et les valeurs qu’ils contiennent ; ces écrits font partie de moi.» Il appela ensuite les anges qui, s’inclinant profondément, se mirent à prier. Et comme deux prêtres qui devaient prendre connaissance de ces écrits se trouvaient là, Jésus dit aux anges de toucher leur front pour que le Saint-Esprit leur soit communiqué et qu’il infuse sa lumière en eux, afin qu’ils puissent bien comprendre les vérités et les bienfaits que renferment ces écrits. Les anges obéirent puis, nous bénissant tous, Jésus disparut.
Vol 17, 17 septembre 1924
Et celle qui veut connaître et recevoir tous les liens et les relations de Sainteté doit aimer le Sanctificateur. Le Saint-Esprit dépose ses flammes sur le chemin de celle qui aime vraiment, et Il la lie avec les relations de sa Sainteté. Sans amour, il n’y a pas de sainteté, parce que les liens d’une Sainteté véritable sont déjà brisés.
Vol 22, 12 juin 1927