Solennité de l'Ascension-Jeudi 13 mai 2021 - Disciples Amoureux Missionnaires
De l’évangile de Marc 16, 15-20
« Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. » Saint Marc 16, 19
« Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. […]  Je suis parti pour le ciel en attendant que l’homme puisse prendre le bien qu’avec le sacrifice de ma vie j’avais formé et donné. »
Le Livre du Ciel Tome 30, 16 février 1932
« Ce que je te fais faire et ce que je fais avec toi sont des actes, des préparations, des formations, des substances et des capitaux nécessaires. Lorsque nous aurons fait tout ce qu’il faut de mon côté et du tien afin que plus rien ne manque, nous pourrons dire : « Nous avons tout fait et il ne reste rien à faire de notre part », comme je l’ai dit dans la Rédemption : « J’ai tout fait pour le rachat de l’homme, mon amour ne sait plus quoi inventer pour le mettre en sûreté », et je suis parti pour le ciel en attendant que l’homme puisse prendre le bien qu’avec le sacrifice de ma vie j’avais formé et donné. Ainsi, lorsqu’il ne restera rien d’autre à faire pour le Royaume de ma Volonté sur la terre, tu pourras toi aussi monter au ciel et attendre dans la Patrie céleste que les créatures prennent les substances, le capital, le Royaume qui sera déjà formé dans le Fiat suprême. C’est pourquoi je te redis toujours : « Sois attentive. » N’omets rien, faisons notre part lorsqu’il n’y a rien d’autre à faire ; les circonstances, les événements, les choses, la diversité des personnes feront le reste. Et comme ce Royaume est déjà formé, il sortira de lui-même et fera son règne. Une chose est nécessaire : plus de sacrifice pour le former afin que sa sortie se fasse bientôt. Mais afin de le former, il est nécessaire que quelqu’un offre sa propre vie et le sacrifice d’une volonté sacrifiée par des actes continuels dans ma Volonté. »
Après quoi il garda le silence et reprit ensuite :
« Ma fille, tu dois savoir que chaque acte de la créature a sa place autour de Dieu ; tout comme chaque étoile a sa place sous la voûte des cieux. Ainsi chacun de leurs actes à sa place. Mais quels sont ceux qui quittent la voie royale, comme propriété de la céleste Patrie et occupent la place d’honneur la plus élevée et rendent une gloire divine à leur Créateur ? Ce sont les actes accomplis dans ma Volonté. Lorsqu’un de ces actes quitte la terre, les cieux eux-mêmes s’inclinent, tous les Bienheureux vont à sa rencontre pour accompagner cet acte jusqu’à sa place d’honneur autour du Trône suprême. Tous se sentent glorifiés dans cet acte parce que la Volonté éternelle a triomphé dans l’acte de la créature et y a mis son acte divin. Par contre, les actes qui ne sont pas faits dans ma Volonté, et peut-être même les bons, ne partent pas par la voie royale ; ils empruntent des voies tortueuses et font un très long arrêt en passant par le Purgatoire où ils attendent la créature pour être purifiés par le feu ; et lorsqu’ils ont fini de se purifier, ils partent alors vers le ciel pour y prendre leur place, non parmi les hauts rangs, mais dans les rangs secondaires. Vois-tu la grande différence ? Pour les premiers, à peine l’acte est-il formé qu’il ne reste pas avec la créature, car étant une chose du ciel, il ne peut demeurer sur la terre et il prend donc immédiatement son envol vers la Patrie ; de plus, tous les Anges et tous les Saints exigent comme leur appartenant ce qui a été formé par la Divine Volonté, parce que tout ce qui vient de ma Volonté, sur la terre comme au ciel, est propriété de la céleste Patrie. Par conséquent, le plus petit acte de ma Volonté est demandé par le ciel tout entier, car chaque acte est une fontaine de joies et de béatitudes qui leur appartient. C’est tout le contraire pour la créature qui n’œuvre pas dans ma Volonté. »

Correspondances dans « L’évangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta :

 631.8 Jésus est parmi eux. Je n’ai pas vu quand ni d’où il est apparu. On dirait que c’est du côté du mont qui est inaccessible. Il resplendit d’amour dans la grande lumière de midi et il déclare :

     « Celui qui demeure en moi ne subira aucun méfait de la part du Malin. En vérité, je vous dis que ceux qui seront unis à moi pour servir le Très-Haut, dont le désir est le salut de tous les hommes, pourront chasser les démons, rendre inoffensifs reptiles et venins, passer au milieu des fauves et des flammes sans subir de dommage, tant que Dieu voudra qu’ils restent sur la terre pour le servir.