REND MOI FOU AMOUREUX, ATTIRE MOI À TOI, JÉSUS ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de dimanche 21 Mars: Jn 12, 20-33

Un soir, après que j’eus fini d’écrire, mon doux Jésus vint et me dit : «Ma fille, chaque fois que tu écris, mon Amour éprouve un nouvel épanchement, un nouveau contentement, et je me sens plus porté à te communiquer mes grâces. Sache cependant que je me sens trahi quand tu n’écris pas tout, que tu omets de parler de mes intimités avec toi et de mes démonstrations d’amour. C’est que, dans ces manifestations amoureuses, je cherche non seulement à t’attirer à moi pour me connaître et à m’aimer davantage, mais attirer aussi à ceux qui vont lire ces textes et dont je pourrai recevoir plus d’amour. Si tu n’écris pas ces choses, je ne recevrai pas cet amour et je me sentirai trahi.»
Je lui répondis : «Ah ! mon Jésus, ça me demande un tel effort de mettre sur papier certains secrets et certaines intimités entre toi et moi ! Il m’apparaît que tu dévies avec moi des voies usuelles que tu utilises avec les autres.» Il me répondit : «Ah ! c’est la faiblesse de beaucoup ; par humilité ou par peur, ils cachent l’amour que j’ai pour eux et, ce faisant, ils me cachent. Au contraire, ils devraient manifester cet amour pour me faire aimer. Ainsi, je suis trahi en amour, même par les bons.»
Vol 12, 14 juin 1918
« Vois-tu pourquoi il est si nécessaire que ma Volonté soit connue sous tous ses aspects, que soient connus ses prodiges, ses effets, sa valeur ? Vois-tu aussi pourquoi il est si nécessaire de faire connaître tout ce que j’ai réalisé pour les créatures et ce que les créatures doivent elles-mêmes réaliser ? La connaissance de ces choses sera un aimant puissant pour les attirer, pour les inciter à recevoir l’héritage de ma Volonté et pour faire poindre cette génération des enfants de la lumière. Sois attentive, ma fille : tu seras le porte-parole et la trompette pour convoquer cette nouvelle génération que je chéris tant et que je désire si ardemment. »
Vol 14, 27 octobre 1922
Ma bienheureuse fille, lorsque Je parle de ma Divine Volonté, mon Amour devient réconcilié, Il est calmé de Ses angoisses et de Ses délires. Il trouve un doux repos dans ma Parole, dans les Vérités que Je manifeste, parce qu’Il voit que son Amour prend place dans les créatures pour être aimé à nouveau, et que ma Volonté forme sa Vie. Il est nécessaire de manifester les Mérites et les Biens qui sont en Elle afin d’attirer et de ravir les créatures, de leur donner l’envie folle de vivre en Elle, autrement elles ne bougeront pas. Tu dois savoir que chaque Connaissance que Je manifeste et chaque acte accompli dans mon Vouloir, courtisé par la Connaissance que j’ai manifestée, est une Semence Divine que l’âme acquiert. Cette Semence produira une Science Divine nouvelle, et, oh! Combien la créature saura parler le langage de son Créateur. Chaque Vérité sera un nouveau langage Céleste qui aura la vertu de se faire comprendre par celle qui l’écoute et qui veut recevoir cette Semence Divine. Cette Semence produira une Vie nouvelle de Sainteté, un Amour nouveau, des Bontés nouvelles , des Joies et des Bonheurs nouveaux. Ces Semences de ma Vérité seront autant de nouvelles Propriétés Divines que l’âme pourra acquérir
Vol 36, 12 juin 1938