DEMANDEZ CE QUE DIEU VEUT ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de jeudi 25 Février 2021: Mt 7, 7-12

 

Le Livre du Ciel Tome 23, 23 novembre 1927
Luisa : ayant suivi ma ronde dans le divin Fiat, je réunissais toutes les choses créées là où dominent tous les actes du divin Fiat. Et je rassemblais le ciel, le soleil, la mer et toute la Création que j’apportais devant la suprême Majesté pour l’entourer de toutes ses œuvres et faire demander par les actes de sa propre Volonté le Royaume du divin Fiat sur la terre. Mais pendant que je faisais cela, mon aimable Jésus se manifesta en moi et me dit :
« Ma fille, entends le Ciel tout entier faire écho à ta demande et les Anges, les saints et la Reine souveraine répéter ensemble : Fiat, Fiat Voluntas Tua, sur la terre comme au Ciel. Comme c’est une demande du Ciel, c’est le Royaume que tous désirent et chacun ressent le devoir de demander ce que tu veux. Tous sentent en eux-mêmes la force du pouvoir de ma Divine Volonté dont tous sont animés, et ils répètent : Que la Volonté du Ciel soit une avec la terre. Oh ! quelle beauté et quelle harmonie lorsqu’un écho de la terre résonne dans le Ciel tout entier pour ne former qu’un seul écho, une seule Volonté, une seule demande ! Et tous les Bienheureux, saisis d’admiration, se disent : « Quelle est celle qui apporte tout le cortège des œuvres divines devant la Divinité et, avec la puissance du divin Fiat qu’elle possède, nous bouleverse tous et nous fait demander un Royaume si saint ? » Personne n’a eu ce pouvoir, personne jusqu’à présent n’a demandé le Royaume du divin Fiat avec autant de puissance et de force ! Certains ont tout au plus demandé la gloire de Dieu, d’autres le salut des âmes, d’autres la réparation pour tant d’offenses, toutes choses qui concernent les œuvres extérieures de Dieu. Par contre, demander le Royaume de la Divine Volonté concerne ses œuvres intérieures, les actes les plus intimes de Dieu. C’est la destruction du péché et non seulement le salut, mais la sainteté divine des créatures. C’est la délivrance de tous les maux spirituels et corporels. C’est transporter la terre au Ciel pour faire descendre le Ciel sur la terre. Par conséquent, demander le Royaume de ma Divine Volonté est la chose la plus grande, la plus parfaite et la plus sainte. C’est pourquoi chacun reprend avec révérence ton écho, et la merveilleuse harmonie Fiat Voluntas Tua come in Cielo cosi in terra (Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel) retentit dans la Patrie céleste. »
Autres textes
Vol 18, 25 décembre 1925
Vol 20, 8 décembre 1926
Vol 23, 22 janvier 1928
Vol 24, 4 juillet 1928
Vol 30, 20 mars 1932
Vol 35, 31 octobre 1937