4ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE : année B - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mc 1, 21-28)

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. » L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée. –

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

       

 

 « Il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur »
Le Christ prêche, enseigne et agit pour ramener l’homme à sa dignité tel qu’il a été conçu dès l’origine. Créé à l’image et la ressemblance de Dieu, il peut lui rendre honneurs gloires et louanges. Afin qu’il soit : « Libre de tout soucis (…), pour s’attacher au Seigneur », nous dit St Paul (2ème lecture).
« Tais-toi sors de cet homme. »
« Ils appellent le mal bien, et le bien mal » disait le prophète Isaïe (Is 5,20). Nous vivons dans une confusion malsaine qui égare l’homme de son destin divin. Continuellement perturbé par l’esprit de ce monde, l’homme risque de ne plus reconnaître la lumière des ténèbres et à qui donner sa confiance. Il ressemble à cet homme tourmenté qui erre dans la synagogue, attendant sa délivrance.   « Que nous-veux-tu » ? cri le démon. C’est un cri de désespoir, un peu comme un appel de détresse car il reconnaît : « Le Saint de Dieu », le Sauveur envoyé pour libérer l’humanité de ce qui l’opprime et la guérir de ses infirmités.
   « Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ».
Nous aussi, nous pouvons appeler sur nous et sur le monde « l’autorité divine » du Christ qui fait fléchir toutes les puissances mauvaises pour qu’elles lui obéissent. Nous pouvons hâter le Règne de Dieu sur la terre en appelant la Divine Volonté sur nos vies. « Ou irions-nous, tu as les paroles de la vie éternelle » disait Pierre. Nous avons sa Parole qui vient illuminer notre intelligence et guider notre vie de chaque jour.
Que vienne ton règne Seigneur sur la terre comme au Ciel et que l’humanité retrouve la lumière de la vérité que tu es venu nous enseigner par le don de ta vie sur la Croix.
Père JJ Duten.