LE VRAI MAGNIFICAT DE LA VIERGE MARIE ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de mardi 22 Décembre 2020: Lc 1 46-56

Ma petite fille de mon Vouloir, combien il est vrai que pour aimer il faut posséder ce que l’on aime. Il est presque impossible de ne pas aimer ce qui est à nous. C’est pourquoi j’aime tant les créatures; Je les conserve, Je leur donne la vie parce qu’elles sont mes Œuvres. Je les ai créées, Je les ai mises au monde, elles sont à Moi, Je suis le battement de leur cœur, leur souffle, la Vie de leur vie. Je ne peux que les aimer. Si Je ne les aimais pas, mon Amour m’en ferait le continuel reproche; Il me dirait : Pourquoi les as-tu créées si tu ne devais pas les aimer? C’est un droit d’aimer, d’aimer ce qui Nous appartient. Ma Justice Me condamnerait, tous mes Attributs Me feraient la guerre. Et pour être aimé par les créatures, Je leur dis : Je suis votre Dieu, votre Créateur, votre Père Céleste. Je suis tout à vous. C’est pourquoi Je dis également à celle qui veut vivre dans mon Vouloir : Tout est à toi, le ciel, le soleil, toute la Création est à toi, ma Vie est à toi, mes Souffrances et mon Souffle t’appartiennent. C’est pourquoi tu ressens comme Moi le besoin d’aimer, d’aimer ce qui est à toi, ce que t’a donné ton Jésus.
Tu dois savoir que la Création, mon Humanité, sont les champs dans lesquels l’âme développe ses actes et vit dans ma Divine Volonté.
Vol 34, 26 mars 1937