Dimanche 20 Décembre - Disciples Amoureux Missionnaires
« L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. » Saint Luc (1, 26-38)
« Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. […] Dès qu’elle eut dit son fiat, non seulement prit-elle possession de Moi, mais son être couvrit toutes les créatures et toutes les choses créées… »
Le Livre du Ciel Tome 12, 10 janvier 1921
« J’ai demandé un premier fiat dans ma Volonté à ma chère Maman. Oh! la puissance de ce fiat dans ma Volonté! Aussitôt que le fiat de ma Mère rencontra le Fiat divin, ils devinrent un. Mon Fiat éleva ma Mère, la divinisa, l’inonda -puis, sans aucune intervention humaine, elle conçut mon Humanité. C’est seulement dans mon Fiat qu’elle a pu concevoir mon Humanité. Mon Fiat lui communiqua d’une manière divine -l’immensité, l’infinité et la fécondité . C’est ainsi que l’Immense, l’Éternel et l’Infini put être conçu en elle. Dès qu’elle eut dit son fiat, -non seulement prit-elle possession de Moi, mais son être couvrit toutes les créatures et toutes les choses créées. Elle ressentit en elle la vie de toutes les créatures et elle commença à agir comme Mère et Reine de tous. Combien de prodiges comporta ce fiat de ma Mère? Si je voulais te les raconter tous, tu ne finirais plus d’en entendre parler! Puis, j’ai demandé un second fiat dans ma Volonté. Quoique tremblante, tu l’as prononcé. Ce fiat dans ma Volonté accomplira ses prodiges. Il aura un accomplissement divin. Toi, suis-moi et enfonce-toi plus profondément dans l’immense mer de ma Volonté et Je m’occuperai de tout le reste. Ma Mère ne s’est pas interrogée sur la manière dont Je m’incarnerais en elle. Elle n’a que prononcé son fiat et Je me suis occupé de la manière de m’incarner en elle. C’est ainsi que tu dois faire. »