Jeudi 10 Décembre - Disciples Amoureux Missionnaires
« Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. » Saint Matthieu (11, 11-15)
« le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. […] Si je n’avais pas mis ce Royaume en sûreté en moi, si je ne lui avais pas donné le droit de régner, je n’aurais pas formé le bien de la Rédemption. »
Le Livre du Ciel Tome 20 , 29 décembre 1926
« Ma fille, lorsque mon Humanité fut conçue, une nouvelle Création a commencé afin d’y déposer le Royaume de ma Volonté en tous les actes accomplis par mon Humanité. Tous mes actes, à l’intérieur comme à l’extérieur de mon Humanité, étaient animés par une Divine Volonté qui contenait la Puissance créatrice ; ils se convertissaient donc en actes de Divine Volonté et j’ai étendu son Royaume en moi et en tous mes actes externes. En fait, qui a détruit et rejeté ce Royaume de ma Volonté dans l’homme ? C’est sa volonté humaine, qui rejeta la mienne et se laissa dominer et animer par la sienne propre pour former en l’homme un royaume de misères, de passions et de ruines. Mon Humanité devait avant toutes choses refaire et rappeler en moi, dans ma nature humaine, ce Royaume de la suprême Volonté afin d’être prête à former la Rédemption et de pouvoir donner à l’humanité les remèdes qui la sauveraient. Si je n’avais pas mis ce Royaume en sûreté en moi, si je ne lui avais pas donné le droit de régner, je n’aurais pas formé le bien de la Rédemption. Ma Divine Volonté aurait été inexorable et je n’aurais pas eu le droit primordial de former son Royaume en moi ; c’est alors seulement qu’elle m’a accordé les remèdes pour sauver les créatures. Ma suprême Volonté s’est alignée dans tous mes actes ; elle dominait et, triomphante, elle investissait de sa Puissance créatrice mes larmes, mes gémissements, mes soupirs, mes palpitations, mes pas, mes œuvres, mes paroles et mes souffrances – en somme, toutes choses. Et en les investissant, elle les décorait de sa lumière infinie en formant la nouvelle Création de son Royaume dans tous mes actes. Par conséquent, le divin Fiat étendit avec chacun de mes actes les frontières de son Royaume dans mon Humanité. »