SOLENNITE DU CHRIST, ROI DE L'UNIVERS. Année A, 2020 - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’ Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’ Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’ Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’ Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

« Venez-les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour
vous depuis la fondation du monde ».
C’est une promesse magnifique, et Dieu s’engage à donner à sa créature ce
qu’il a préparé depuis toujours : Son Royaume.
Mais Mon royaume n’est pas de ce monde » dit Jésus. Et nous revenons
souvent déçus et malheureux de ne pas voir, avec nos yeux, ce royaume
glorieux au milieu de nous. Alors que le Christ, Roi de l’univers a choisi un
trône inconfortable, la Croix de laquelle il règne en donnant la vie
».
Voilà notre Roi, victorieux et glorieux sur le bois de la Croix. Tout est très
différent des puissances écrasantes de notre société. C’est derrière l’apparente
défaite de la Croix que se révèle la plus grande victoire de tous les temps.
 Il aura mis sous ses pieds tous ses ennemis. » 2ème lecture
 Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que ou l’avez fait. »
Dieu ne s’est pas contenté de nous proposer son Règne glorieux. Il nous y fait
participer en nous envoyant au milieu de nos frères. Il dévoile son Royaume
dans ces rencontres multiples où Il se rend présent. Il veut être dans ce monde
pour que vienne son Règne comme au Ciel ». Nous devenons son Règne et sa
joie quand nous lui laissons toute la place, Il nous fait communier à toute sa
vie. Cependant, Il nous laisse le choix de l’accompagner en acceptant d’être
comme Lui, incompris et parfois méprisés.
Nous serons ainsi les artisans de ce royaume fondé sur le roc du
pardon, et de l’amour qui ne garde rien pour lui-même. Tout sera
sous le pouvoir du Père qui lui aura tout soumis, et ainsi, Dieu sera
tout en tous
».
Père Jean-Jacques Duten