LE GRAND SECRET... - Disciples Amoureux Missionnaires

Messe de samedi 14 Novembre 2020: Lc 18, 1-8

Je m’unissais à la très sainte Volonté de Dieu en visitant l’esprit de chaque créature et en offrant amour pour amour à mon Jésus pour chaque pensée des créatures. Pendant que je faisais ainsi, une pensée me vint à l’esprit : « Quel est l’avantage de prier de cette façon ? Cela semble bien plus être un non-sens qu’une prière. »
Bougeant en moi, mon aimable Jésus me dit : « Ma fille, veux-tu savoir les avantages de cette manière de prier ? Quand la créature lance le caillou de sa volonté dans l’immense mer de ma Divinité, alors, si sa volonté veut aimer, les eaux de la mer infinie de mon Amour se rident et je sens les ondes de mon Amour exhaler leur parfum céleste ; j’expérimente les plaisirs et les joies de mon Amour qui ont été déclenchés par le caillou de la volonté de la créature. Si elle adore ma sainteté, le caillou de la volonté humaine excite la mer de ma sainteté et je me sens rafraîchi par les plus purs effluves de ma sainteté.
« Bref, chaque chose que la volonté humaine accomplit dans ma Volonté est comme un caillou lancé dans la mer correspondante de mes attributs et, à travers les ondes provoquées, je sens que mes propres attributs me sont offerts de même que les honneurs, la gloire et l’amour que, d’une manière divine, la créature me donne ainsi.
« Cela peut être comparé à un homme très pauvre qui visite le domaine d’un homme très riche possédant tout, y compris une fontaine d’eau froide, une fontaine d’eau chaude et une fontaine parfumée. L’homme pauvre n’a rien à offrir parce que l’homme riche a déjà tout, mais il veut quand même lui faire plaisir et l’aimer. Que peut-il faire ? Il prend un caillou et le lance dans la fontaine d’eau froide ; alors des rides se forment sur l’eau et une fraîcheur délicate s’élève. Le maître de la maison jouit du plaisir que lui donne cette fraîcheur et, par là, apprécie les biens qu’il possède. Pourquoi ? Parce que l’homme pauvre a eu la pensée d’agiter l’eau et que l’eau que l’on agite peut mieux laisser échapper sa fraîcheur, sa chaleur ou son parfum.
« Voilà ce que signifie entrer dans ma Volonté : mouvoir mon Être et me dire : “ Je vois comme tu es bon, aimable, saint, immense et puissant. Tu es tout et je veux tout agiter en toi pour t’aimer et te plaire. ” Est-ce que cela te semble peu de chose ? »
Vol 15, 1 juillet 1923