28ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE.  Année A - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 22, 1-10)

En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux pharisiens, et il leur dit en paraboles : « Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : ‘Voilà : j’ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.’ Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : ‘Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.’ Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

« Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir ».
 
« Le Seigneur préparera pour tous les peuples un festin » (1ière lecture). L’appel divin à partager la joie du royaume est une invitation large et universelle. Dieu lui-même viendra « mettre fin à la tristesse et à la mort » dit le prophète Isaïe. Quelle déception quand les invités ne viennent pas. « Tout est prêt » pour le bonheur et la joie du partage, mais personne n’est intéressé par la fête. L’homme semble s’égarer dans ses besoins toujours plus abondants, et il ne sait pas où trouver son bonheur ?
 
« Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les aux noces ».
Et si cette parole était pour nous ? « Allez-les chercher » ! aux périphéries et là même ou on ne va pas. « Prenez-les tous et remplissez la salle ». Et nous voudrions un appel plus clair pour comprendre ce que nous avons à faire sans tarder ? Nos Églises sont ouvertes pour tous, et c’est là que sont célébrées les noces du Fils qui est venu pour que tous soient sauvés, c’est-à-dire, qu’ils aient part au Banquet éternel de son royaume.
 Alors revêtons-nous de « l’habit de noce », ce vêtement de fête qui est la joie du royaume et la ferveur de la foi. La salle se remplira alors, et le Père se réjouira avec le Fils .
 Tous gouteront au vin nouveau de son Amour répandu sans limite sur toute la terre !
Père Jean-Jacques Duten