POUR LES DERNIERS ? LE PALAIS ROYAL TOUT ENTIER ! - Disciples Amoureux Missionnaires

Homélie de dimanche 20 Septembre 2020: Mt 20, 1-16

« Il est aussi vrai qu’il n’y a pas de sainteté en dehors de ma Volonté et qu’aucun bien, ni aucune sainteté, grande ou petite, ne peuvent exister en dehors de ma Volonté. Ma Volonté n’a jamais changé. Mais je peux révéler différemment ses effets, sa valeur et la variété de ses couleurs. Jusqu’ici, elle ne s’était tout simplement pas manifestée elle-même. S’il n’en était pas ainsi, pourquoi est-ce que je ferais connaître ces choses seulement maintenant ?
« Ma Volonté s’est comportée comme un grand Seigneur qui présente l’un de ses palais les plus vastes et les plus somptueux. À un premier groupe de personnes, il indique la voie pour se rendre au palais. À un second groupe, il montre le portail pour y entrer. À un troisième groupe, il montre l’escalier qui mène aux chambres. À un quatrième groupe, il montre quelques chambres. Au dernier groupe, il ouvre toutes les chambres et il fait de ces personnes les propriétaires du palais et de tout ce qu’il contient.
« Le premier groupe ne peut prendre possession que de ce qui se trouve sur la voie menant au palais. Le deuxième groupe peut prendre ce qui se trouve près du portail, cela étant supérieur à ce que l’on peut obtenir sur la voie. Le troisième groupe peut prendre possession de ce qui se trouve près de l’escalier. Le quatrième peut prendre ce qu’il trouve dans les premières chambres, là où il y a plus de meubles et de sécurité. Mais le dernier groupe seulement peut prendre possession du palais au complet et de tout ce qu’il contient.
« Ma Volonté s’est conduite de façon analogue. D’abord, elle a indiqué la voie, ensuite le portail, ensuite l’escalier et quelques chambres. Finalement elle permet aux créatures d’entrer dans son immensité. Là, elle leur révèle les choses magnifiques qu’elle contient et leur montre que, en agissant en elle, les âmes peuvent posséder toute la variété des couleurs de ma Volonté, son immensité, sa sainteté, son pouvoir et tous ses actes. Lorsque je révèle des choses à une âme, je donne en même temps ! J’imprime dans l’âme les choses divines que je révèle !
« Si seulement tu savais l’ampleur des vagues de grâces qui t’inondent lorsque je t’informe des effets de ma Volonté, tu en serais estomaquée. Comme le ferait un peintre sur une toile, je peins sur ton âme les vives couleurs de ma Volonté, ses effets et les immenses valeurs que je suis en train de te révéler. Mais comme j’ai de la compassion pour ta faiblesse, je te supporte et, en te supportant, j’imprime davantage en toi ce que je te dis parce que, si je parle, je passe en même temps à l’action. Sois donc attentive et fidèle ! »
Le livre du Ciel, Vol 14, 6 novembre 1922