13ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE : année A - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 10, 37-42)

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

« Celui qui aime son père et sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ».
Toute notre vie est parcourue par des détachements et des séparations de toutes sortes. Les plus douloureuses sont généralement celles des gens de notre maison. Elles représentent « les Croix » qui parcourent notre existence.
Le Christ nous propose de « les prendre et de les choisir ».
 Les accepter, c’est accueillir le Christ qui veut marcher avec chacun,
 c’est choisir la Vie, comme un fils qui a mis sa confiance dans un père qu’il aime.
« Qui a trouvé sa vie la perdra ;
 qui a perdu sa vie à cause de moi la trouvera »
Il ne s’agit pas de prendre la vie comme elle vient et de s’en contenter. Il nous revient de reconnaître et d’accueillir la main de Dieu dans toute notre existence.
« Un grand défi est proposé à l’homme », disait St Jean Paul II : « Celui de perfectionner tout ce qui est créé, que ce soit lui-même ou le monde ».
C’est à ce moment-là que jaillit des profondeurs « notre vie ».  Une « vie nouvelle » dit St Paul. Celle que Dieu à prévue pour nous de toute éternité.
Ne connaissant rien d’autres, nous étions incapables de penser que cette vie existait déjà sur la terre. Mais nous sommes « passés par la mort avec le Christ pour que nous vivions avec Lui » dit St Paul (2ème lecture).
« Nous valons plus que les oiseaux du Ciel » dit Jésus. (Mat 6, 26). Notre destin est de retrouver le rang et la place pour lesquelles nous avons été créés.
 Ainsi, Notre-Seigneur continue de tout ordonner pour nous.
Alors nous pourrons : « Célébrer son amour et sa fidélité plus stable que les Cieux » (Psaume 88).
  Père Jean-Jacques Duten