5ème DIMANCHE DE PÂQUES, année A   - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Jn 14, 1-12)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : ‘Je pars vous préparer une place’ ? Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père »

Commentaires du père Jean-Jacques:

 

« Que votre cœur ne soit pas bouleversé »
Nous attendons souvent de l’Évangile qu’Il parle à nos cœurs. Nous voulons des réponses qui nous donnent du courage. C’est cette attente secrète et intime du cœur de l’homme que Jésus rejoint. Il commence par ouvrir une porte à l’homme en le laissant libre d’y entrer.
« Je suis le chemin ». Voilà la première porte.
Au moins c’est clair ; alors pourquoi cherchez ailleurs et continuer à vivre sans boussole et toujours insatisfaits du présent ? Avant même que l’homme ne trouve une solution par lui-même, Dieu lui répond. « C’est Moi » dit-il ! « Celui que tu cherches et que tu désires profondément :  Celui qui part te préparer un endroit et qui reviendra te chercher comme un Père, c’est Moi… ». Malheureusement ils sont encore peu nombreux ceux qui passent par la porte. Beaucoup ne savent pas, car personne ne leur a donné l’adresse !
 Mais Dieu ne désespère jamais quand il s’agit de l’homme .
 Il est prêt à tout pour conquérir son cœur.
« Mes bien-aimés, approchez-vous du Seigneur Jésus » dira l’apôtre Pierre.
Quand on s’approche de quelqu’un, on commence par le connaître, l’apprécier et créer l’amitié. On croit en lui, et on travaille ensemble.
« Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais… »
« Agir avec Lui et participer à toutes « ses œuvres ». Ne rien faire sans Lui, en l’invitant à toute nos activités et même quand il s’agit de se reposer, car Le Christ veut être en tout avec nous.  Voilà la deuxième porte à ouvrir pour laisser la Volonté Divine prendre sa place et régner dans nos cœurs.
Viens Esprit Saint dans nos cœurs, nos maisons, nos familles. Viens consoler et guérir et révèle-toi à ceux qui te cherchent et ne te connaissent pas. 
  Père Jean-Jacques Duten