2ème DIMANCHE. Année A  - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Mt 3, 1-12)

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : ‘Nous avons Abraham pour père’ ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

                                          

                                                      

« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est proche ».
 « Conversion » est synonyme de : – Changement, retournement, transformation. C’est l’appel que Dieu nous adresse pendant ce temps de l’Avent. Donner une nouvelle direction à notre vie, c’est reconnaître que nous pouvons positivement nous corriger pour vivre mieux l’Évangile. Il faut ressentir l’urgence et l’envie de changer ses habitudes pour répondre à l’appel puissant prêché par le prophète Jean-Baptiste.
« Voix qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers ».
Jean est l’ultime voix des prophètes et il n’a d’autre message que celui de Jésus : « Le royaume des cieux est proche ». Mais qui peut se laisser convaincre s’il n’est pas touché par l’amour du Christ ?
Le monde est comme un champ laissé en friche. Qui osera être « un autre Jean- Baptiste ? – une voix dans le désert de nos villes » ? Mais il y a peu de candidats pour cette mission ingrate… Les gens ignorent les bienfaits que contient le message.  Nous sommes « des passeurs », des porteurs d’une parole d’espérance et de lumière que les hommes attendent.
Ce n’est pas isolé mais ensemble, dans la communion de notre paroisse que nous pourrons : « transmettre à d’autres la lumière et la joie de la foi » .(Redemptoris misio, JP II)
« Produisez donc un fruit digne de conversion ».
 « Il tient dans sa main la pelle à vanner… ».
Dieu pense déjà à récolter ce qu’il a semé. « Ainsi d’un même cœur, d’une seule voix, rendez Gloire à Dieu ». Il nous faut un esprit de conversion pour suivre le Christ, le faire connaître et le faire aimer de tous les hommes.
Le Pape François propose « une conversion écologique », c’est-à-dire d’abord refuser de chercher à satisfaire, sans cesse, ce qui nous manque pour faire l’expérience de ce qu’est valoriser chaque personne et chaque chose en apprenant à entrer en contact et à jouir des choses les plus simples » (Loué sois-tu, §IV, pape François)
 Père Jean-Jacques Duten