21ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE      - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc 13, 22-30)

En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas. Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : ‘Seigneur, ouvre-nous’, il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes.’ Alors vous vous mettrez à dire : ‘Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.’ Il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.’ Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors. Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

                

 

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite »
A la question : « n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? », Jésus répond habilement en montrant l’unique chemin lumineux de la bonne nouvelle adressée à tous les hommes. « Efforcez-vous », Il y a, en effet, « un effort » de la personne pour faire le bon choix en passant par les portes de la Foi au Christ, mort et ressuscité pour le salut des hommes.
« Et il vous répondra : « je ne sais pas d’où vous êtes »
Notre manière de vivre, nos décisions et nos actes sont les seuls témoignages de notre attachement à L’Évangile. « « Mon fils, ne te décourage pas quand le Seigneur te fait des reproches » (2°lecture). Mais nous refusons la correction divine, – même si elle est juste et bonne – et nous refusons aussi l’autorité de Celui qui cherche à nous rassembler en un seul peuple autour de Lui » (1°lecture).
« Il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers ».
« Connaître le Christ et communier à la messe, ou Être comme le Christ, le dernier servi et le serviteur de tous » ?
Le suivre, l’aimer, le servir et allez au-devant des hommes où Il nous envoie pour les aimer du même amour qu’Il nous aime, voilà le défi de notre vie chrétienne sur cette terre qui passe…

 

Père Jean-Jacques Duten