18ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. Année C   - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc 12, 13-21)

En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté. Il se demandait : ‘Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.’ Puis il se dit : ‘Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.’ Mais Dieu lui dit : ‘Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?’ Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

                         

 

                                               

 

 

 

  « La vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. »
Le Christ est venu pour nous annoncer le royaume de Dieu et nous apprendre à vivre : « en homme nouveau qui se conforme à l’image de son Créateur » (1° lecture. Nous sommes de Dieu et tous appelés à la vie divine, déjà sur cette terre. Car « nous sommes ressuscités avec le Christ » dit encore St Paul. Nous sommes donc attirés par l’amour de Dieu pour vivre avec lui.
« Cette nuit même, on va te redemander ta vie »
Notre vie est un prêt que Dieu nous fait dans son amour. « Tu fais retourner l’homme à la poussière » dit le psaume. Tout passe tellement vite dans ce monde, et cela nous rappelle que notre existence est éternelle et qu’il faut y penser pour nous y préparer.
« Être riche en vue de Dieu »
« Il est tout et en tous » dit St Paul. Il faut nous libérer de l’esprit de consommation, afin de reconnaître l’auteur de toute chose et entrer dans l’adoration amoureuse de notre créateur et sauveur. Il est notre plus grande richesse, Celui qui nous a généreusement tout donné.
 
« Seigneur, montre-moi le chemin de la sainteté, je veux connaître ton royaume »
                                                                                                   Père Jean-Jacques Duten