17ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE : année C  - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc 11, 1-13)

Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. » Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : ‘Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous laisse pas entrer en tentation. » Jésus leur dit encore : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : ‘Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.’ Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : ‘Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose’. Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ? ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

 

                                                  

 

« Quand vous priez, dites : Père, que ton nom soit sanctifié, que ton Règne vienne ».
Mais est-ce-que nous prions le Père en souhaitant que son amour soit connu de tous les hommes ? Désirer le « Règne de Dieu », c’est cela. Comme Abraham qui a l’audace de marchander avec Dieu par amour pour ses frères les hommes, et espérer leur conversion. « Ne pardonneras-tu pas à toute la ville ? ». Dieu espère notre prière pour exprimer sa Divine Volonté.
« Donne-nous du pain (…), pardonne-nous nos péchés ».
Demander à Dieu, c’est reconnaître humblement ce qui nous manque. Mais Dieu est-il pour nous le seul capable de répondre à nos vrais besoins ? C’est notre réponse confiante qui nous apportera la joie d’être conduits et guidés par son amour.
« Il se lèvera (…), il lui donnera tout ce qu’il faut ».
Les gens ne croient pas en un Dieu bienveillant. Ils doutent même de son existence devant tellement d’injustices et d’horreurs. Dans leur amertume, ils nous reprochent même notre foi et notre pratique ?
Nous avons foi en Dieu, mais nous n’écoutons pas ce qu’Il nous dit, et refusons « la vie nouvelle » qu’Il nous propose (2°lecture)
« Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez »
Nous trouverons toujours mieux que ce que nous cherchons, parce que Dieu sait ce dont nous avons besoin, (Matthieu 6,8) et Il nous écoute :
(Tu as entendu les paroles de ma bouche) dit le psaume138.
« Combien plus votre Père du Ciel donnera-il l’Esprit Saint ».
Dans notre désespoir nous avons mis notre foi dans ce qu’offre le monde.
Le Cœur de notre Père est infiniment plus grand que le nôtre.
Seigneur, enseigne-nous à persévérer dans la prière, car tu as promis d’être avec nous tous les jours et jusqu’à la fin ».
                                Père Jean-Jacques Duten