SOLENNITÉ DE LA SAINTE TRINITÉ.  Année C - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Jn 16, 12-15)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

 

 

« L’Esprit de vérité vous conduira dans la vérité tout entière »
Le mot : « vérité » vient du grec « Aleteia », ce qui veut dire : « ce qui n’est plus ignoré ». L’Esprit du Seigneur nous révèle ce qui était caché. Nous sommes « conduits » dans la lumière de l’amour.  Nous comprenons d’où nous venons ,(l’amour d’un Père) et où nous allons, c’est-à-dire quel est notre destin. Nous retournons vers Dieu grâce à la connaissance de Jésus-Christ, le Fils bien-aimé » qui est « la vérité et la vie ».
« Il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître ».
Merveilleuse pédagogie divine qui veut élever l’homme à la pleine connaissance de l’amour trinitaire.   Car « l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit-Saint qui nous a été donné » (Romain 5,5). Tout ce qui vient de Jésus, l’Esprit nous le fait connaître et nous possédons ces vérités divines comme des fils. Nous ignorons ce qui nous appartient devant l’insondable générosité du Père qui nous a ouvert le Ciel, par son Fils, dans l’Esprit Saint.
« Tout ce que possède le Père est à moi »
« je trouve mes délices avec les fils des hommes » (1° lecture). C’est la joie de Dieu d’appeler l’homme à vivre dans la communion trinitaire. Tu ne seras jamais seul, abandonné de Dieu et laissé à toi-même. Notre vie est communion, partage et relation dans le don permanent de l’amour et la célébration de la Gloire du Père qui illumine sans cesse nos vies, et la vie des hommes vers qui nous sommes envoyés.
« Ô mes Trois, mon tout. Ma Béatitude. Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à Vous comme une proie. Que je m’ensevelisse en Vous en attendant d’aller contempler en votre lumière l’abîme de vos grandeurs »
    Sainte Élisabeth de la Trinité
Père Jean-Jacques Duten