LA RÉSURRECTION - Disciples Amoureux Missionnaires
 La Résurrection de mon Humanité a donné aux créatures le droit de ressusciter

Je suivais la Divine Volonté dans l’acte de Résurrection glorieuse et triomphante
de Jésus d’entre les morts.

Jésus me dit :
Ma fille,
la résurrection de mon Humanité a donné le droit à toutes les créatures
de ressusciter pour la gloire et la béatitude éternelle

-non seulement dans leur âme, -mais dans leur corps.
Le péché leur avait enlevé ce droit.
Mon Humanité, par sa résurrection, le leur a rendu.

Mon Humanité contenait en elle-même le germe de la résurrection pour tous. C’est en vertu de cette semence que chacun a reçu le bienfait de pouvoir ressusciter des morts.

Celui qui accomplit le premier acte doit avoir en lui la vertu :
de pouvoir enclore en lui-même tous les autres actes
que doivent accomplir les autres créatures.
A partir de ce premier acte, les autres doivent pouvoir
-l’imiter et -l’accomplir à leur tour.

Quel bien mon Humanité n’a-t-elle pas apporté
en donnant à chacun le droit de ressusciter !

En se retirant de ma Volonté, l’homme avait tout perdu.
Il avait brisé le lien qui le rattachait à Dieu et abandonné tous les droits aux bienfaits de son Créateur.

Mon humanité, par sa Résurrection,
a rétabli ce lien d’unité et
rétabli dans ses droits à la résurrection.

C’est à mon Humanité qu’appartiennent la gloire, l’honneur et la béatitude.

 Si je n’étais pas ressuscité, personne n’aurait pu ressusciter.
C’est avec ce premier acte qu’est venue la succession des actes,
qui sont semblables au premier.

Vois quelle est la puissance d’un premier acte :  ma Mère a accompli le premier acte de ma conception.
Pour me concevoir, moi, le Verbe éternel, elle a pris en elle tous les actes des créatures pour les offrir à Dieu de telle sorte qu’elle a pu dire à son Créateur :

« Je suis celle qui vous aime, vous adore, et satisfait pour toutes les créatures. »

Trouvant ainsi toutes les créatures en ma Mère, et bien que ma conception fût unique,
j’ai pu ainsi devenir la vie de chaque créature.

                                                                                                                        LDC21-18 avril 1927